5 trucs à savoir avant d’apprendre le thaï

5 trucs à savoir avant d’apprendre le thaï

J’étudie le thaï depuis 7 ans maintenant. Je considère que je parle couramment le thaï. Je peux avoir des conversations avec n’importe qui, je peux regarder des séries et des films. L’autre jour, je réfléchissais aux conseils que je me donnerais pour rendre mon expérience d’apprentissage du thaï plus facile et plus rapide si je pouvais remonter dans le temps.
Dans cet article, je partage avec vous des conseils que je donnerais aux apprenants débutants qui sont les choses que je n’aurais pas dû faire au niveau débutant. J’espère que vous pourrez apprendre de mon expérience. Découvrez sans plus tarder, ces 5 trucs à savoir avant d’apprendre le thaï.

5 trucs à savoir avant d’apprendre le thaï

 

Apprenez l’écriture thaïe immédiatement

L’un des avantages de la langue thaïlandaise est que la langue sonne exactement comme elle est écrite. Cela signifie qu’une fois que vous avez appris à lire, vous pouvez prononcer tous les mots. Il n’y a pas de mot qui peut être lu de différentes manières. Vous l’aurez compris, savoir lire vous aidera à prononcer correctement. Au lieu de vous fier à une romanisation qui ne peut pas transmettre avec précision les sons, apprenez l’écriture et les sons que produisent chaque lettre et voyelle afin de pouvoir prononcer correctement.5 trucs à savoir avant d’apprendre le thaï

 

Apprenez à parler avec le bon ton dès le départ

Ne pas accorder d’importance à la conversation avec un ton correct est l’une de mes plus grandes erreurs que j’ai faites lorsque j’ai commencé à apprendre le thaï.
J’ai appris l’écriture et je savais lire (mais je ne me souciais pas en fait de savoir quel ton appliquer). Du coup, je m’exprimais avec des mots différents et je perdais du temps dans des autocorrections. Je parlais en faites, de façon monotone. Cela m’a déboussolé lors de mon premier voyage en Thaïlande parce que les Thaïlandais avaient du mal à comprendre mon thaï.
Le pire, c’est que j’étais tellement habitué à parler sans le ton adéquat qu’il m’a fallu beaucoup de temps pour m’habituer à parler avec le ton correct.
Si vous le pouvez, je vous recommande d’utiliser la bonne tonalité dès le début.

 

5 trucs à savoir avant d’apprendre le thaïTrouvez un bon matériel d’apprentissage du thaï

Le thaï parlé dans la vie de tous les jours est très différent du thaï scolaire. La langue thaïe utilise beaucoup de particules et de mots que vous n’apprendrez probablement pas assez dans un manuel ou un cours. Si vous ne comptez que sur du matériel d’apprentissage des langues, vous serez surpris lorsque vous ne comprendrez pas grand-chose en dehors d’une salle de classe ou d’un environnement d’apprentissage des langues.
Je recommande donc de regarder des émissions avec des sous-titres et de consommer du contenu authentique le plus tôt possible.
Il y a beaucoup de matériel d’écoute sur le site avec la transcription. Alors, si vous êtes débutant et que vous désirez apprendre l’alphabet, commencez ici.

 

Pratiquez l’écoute activement dès le début

Semblable à mon point précédent de trouver du matériel efficace, c’est de pouvoir pratiquer votre oreille dès le début. Vous devrez vous habituer à entendre les différentes particules et tonalités. Il n’y a pas de meilleur moyen de le faire qu’en écoutant simplement beaucoup de choses en thaï.
Vous pouvez regarder des émissions ou des films sur Netflix et autres avec les sous-titres, trouver des vidéos sur YouTube. Le choix ne manque pas et il est accessible à tous les budgets. N’oubliez pas que pouvoir bien distinguer un son permet de savoir bien le prononcer.

 

N’abandonnez pas trop vite5 trucs à savoir avant d’apprendre le thaï

Mon dernier conseil est de vous souvenir de ne pas être trop vite frustré. Avec la langue thaïe, il faut apprendre une nouvelle écriture, apprendre à prononcer les tons et donc des nouvelles prononciations. Il faudra donc passer des heures à pratiquer, étudier, écouter, mais si vous persévérez, vous progresserez. Parfois, je repense à mes anciennes cartes mémoire et je me souviens à quel point j’avais du mal à me souvenir de certains mots ou phrases types et maintenant ces mêmes cartes mémoire sont complètement basiques pour moi.

 

J’espère que ces 5 trucs à savoir avant d’apprendre le thaï vous seront utiles en tant que débutant qui apprend la langue thaïlandaise. N’oubliez pas d’être cohérent dans votre étude et ne soyez pas trop vite frustré.

 


 

Passionné en langues asiatiques, j'ai éprouvé beaucoup de difficultés à apprendre ces langues via le français. Une information manquante ou tout simplement inexistante en français, j'ai envie de corriger la donne et vous donner l'occasion d'évoluer avec les langues asiatiques dont le japonais, le coréen, le chinois et le thaï. Et peut-être un jour une autre langue...

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here