La petite histoire de la langue thaïe

La petite histoire de la langue thaïe

Environ 65 millions de personnes parlent le thaï dans le monde. Il est utilisé par environ 85 % de la population en Thaïlande, ainsi que par de petits groupes de personnes aux États-Unis, aux Émirats arabes unis et à Singapour. Il est massivement intelligible par les Laotiens également. Le thaï utilise différentes manières de s’adresser aux gens pour montrer divers degrés de respect ou pour reconnaître le rang social d’une personne. Par exemple, il y a des particules qui peuvent être ajoutées à la fin d’une phrase pour indiquer la déférence envers la personne à qui l’on parle, ou pour communiquer l’opinion du locuteur sur ce qui est décrit. Découvrez la petite histoire de la langue thaïe.

La petite histoire de la langue thaïe

 

Le thaï, parfois appelé siamois, fait partie de la famille des langues taï. Les langues de cette famille appartiennent au groupe linguistique austrique (Asie du Sud-Est, Pacifique, Madagascar) beaucoup plus vaste. On pense que la langue parlée est originaire de la région qui est maintenant la frontière entre le Vietnam et la Chine, une idée qui fournit des indices sur l’origine du peuple thaïlandais, un domaine de débat académique qui continu.

La langue écrite thaïlandaise a été introduite par le troisième roi de la période Sukothai, Ramkamhaeng, en 1283. Ce système d’écriture a peu changé depuis son introduction, de sorte que les inscriptions de l’ère Sukhothaï peuvent être lues par les lecteurs thaïlandais modernes. L’écriture était basée sur des concepts pali, sanskrit et indien, et de nombreux mots môn et khmer sont entrés dans la langue.

 

Les variations régionales

En Thaïlande, il existe quatre dialectes principaux, correspondant aux régions du sud, du nord (ไทยวน Yuan), du nord-est (proche de la langue lao) et du centre du pays, ce dernier est appelé Central Thai ou Bangkok Thai et est enseigné dans toutes les écoles. Il est également utilisé pour la plupart des émissions de télévision et est largement compris dans toutes les régions.

De nos jours, l’anglais est également enseigné dans toutes les écoles publiques. Il existe quelques dialectes thaïs mineurs tels que Phuan et Lue, parlés par de petites populations. Toujours en Thaïlande, de petits groupes ethniques minoritaires (y compris les « tribus des collines ») représentent une soixantaine de langues qui ne sont pas considérées comme liées au thaï.

Ces quatre dialectes primaires du thaï ne doivent pas être confondus avec quatre « langues » différentes utilisées par les Thaïlandais dans différentes circonstances sociales. Par exemple, certains mots ne sont utilisés que par la royauté thaïlandaise, créant une langue royale.

Thaï parlé ou thaï de la rue est une façon informelle de parler sans termes polis. Utilisé entre parents proches et amis.Thaï écrit ou thaï élégant est une façon formelle de parler qui utilise des termes polis. Une forme simplifiée est utilisée dans les journaux.
Thaï rhétorique est utilisé principalement pour les discours publics.
Thaï religieux est utilisé pour s’adresser aux moines ou parler du bouddhisme.
Royal Thai est utilisé pour s’adresser ou parler de la famille royale.

Bien que le thaï de rue et le thaï élégant soient les manières de parler les plus courantes, la plupart des Thaïlandais peuvent s’exprimer de différentes manières. Le thaï religieux et royal est enseigné dans les écoles dans le cadre du programme national.

En Thaïlande, une conversation polie et charmante peut vous mener bien plus loin qu’en vous affirmant simplement. Dans les conversations sociales générales, il existe de nombreuses façons différentes de dire la même chose. Choisissez judicieusement vos mots et parlez avec sensibilité. Vous constaterez alors que cela fait une grande différence lorsque vous parlez à des Thaïlandais.

 

Alphabet, tons et grammaire

L’alphabet thaï utilise quarante-quatre consonnes et quinze voyelles de base. Ceux-ci sont placés horizontalement, de gauche à droite, sans espace intermédiaire, pour former des syllabes, des mots et des phrases.
Les voyelles sont écrites au-dessus, au-dessous, avant ou après la consonne qu’elles modifient, bien que la consonne sonne toujours en premier lorsque la syllabe est prononcée. Les caractères vocaliques (et quelques consonnes) peuvent être combinés de diverses manières pour produire de nombreuses voyelles composées.

Contrairement à la langue chinoise, le système est alphabétique, donc la prononciation d’un mot est indépendante de sa signification (le français est aussi une langue alphabétique). D’un autre côté, le thaï est tonal, comme le chinois. Cela signifie que chaque mot a une certaine caractéristique de hauteur avec laquelle il doit être prononcé pour être correctement compris. En français nous utilisons généralement des tons pour l’emphase. En thaï, vous devrez oublier cette habitude, car cela pourrait vous rendre encore plus incompréhensible. La langue thaïe utilise cinq tons, appelés moyen, bas, haut, montant et descendant. (en savoir plus)

La grammaire de la langue thaïe est considérablement plus simple que celle des langues occidentales. Plus importants encore, les mots ne sont pas modifiés ou conjugués pour les temps, les pluriels, les genres ou l’accord sujet-verbe. Les articles tels que « un », « du » ou « la » ne sont pas non plus utilisés. Les temps, les niveaux de politesse, la conversion verbe-nom et d’autres concepts linguistiques sont accomplis avec la simple addition de divers mots modificateurs (appelés « particules ») au format de base sujet-verbe-objet.

Après la petite histoire de la langue thaïe, si vous désirez en apprendre plus sur la langue thaïe, je vous conseille de lire: Pourquoi le thaï est une langue facile à apprendre.

 


 

Passionné en langues asiatiques, j'ai éprouvé beaucoup de difficultés à apprendre ces langues via le français. Une information manquante ou tout simplement inexistante en français, j'ai envie de corriger la donne et vous donner l'occasion d'évoluer avec les langues asiatiques dont le japonais, le coréen, le chinois et le thaï. Et peut-être un jour une autre langue...

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here