Apprendre l’alphabet khmer – les consonnes

Apprendre l’alphabet khmer - les consonnes

L’alphabet khmer au premier abord paraît difficile. En fait, elle est beaucoup plus simple que d’autres langues comme le chinois ou le japonais. Par exemple, si vous connaissez déjà le thaï ou le lao, vous allez retrouver pratiquement la même logique avec les consonnes et les voyelles. Je vous présente dans cet article les consonnes khmères, nous verrons dans un autre article toutes les voyelles. Commençons à apprendre l’alphabet khmer – les consonnes.

 

Apprendre l’alphabet khmer – les consonnes

 

L’alphabet khmer moderne se compose de 33 consonnes. Sur ces 33 lettres, 32 possèdent une sous-consonne. Une sous-consonne est une consonne placée en dessous d’une autre consonne. Cela permet d’écrire les mots qui commencent par deux consonnes comme le mot français « snack » où le « s » et le « n » se suivent sans voyelle entre. Nous verrons quelques mots en khmer plus bas.

 

Comment bien apprendre l’alphabet khmer?

Nous vous recommandons d’apprendre en premier les 33 consonnes avec ou sans la sous-consonne, selon votre capacité de mémorisations. Si vous n’avez pas appris les sous-consonnes en même temps que les consonnes alors, vous vous recommandons de les apprendre avant ou après les voyelles.

L'alphabet khmer / cambodgien consonne

Les consonnes

Voici les 33 consonnes avec les 32 sous-consonnes juste à côté. Nous avons joué avec les couleurs, car les lettres se divisent en deux séries ayant une prononciation de lettre différente (série /ɑː/ et série /ɔː/)  pour une même prononciation de consonne. Les deux séries sont importantes pour prononcer des mots n’ayant pas de voyelle juste après la consonne.

Par exemple le mot ពង (pondre) se compose de deux consonnes ព correspond à un «/p/ – p » et ង correspondant à une « /ŋ/ – ng » . Pour que ce mot soit « prononçable », nous le lirons avec le /ɔː/ ce qui donne /pɔːŋ/ – poong.

En bleu, la première série avec une prononciation longue en /ɑː/ comme dans « âne ou câlin » en gardant la langue sur les dents avant bas ou en gardant la langue en arrière. (Noter que nous avons tendance parfois à prononcer ce son comme le « a », mais celui-ci est différent).
En orange, la deuxième série avec une prononciation longue en /ɔː/ comme dans « sort », « Limoges » ou « bonne ».
Noter que le petit « h » après la consonne est un son un peu « craché »

La lettre du haut correspond à la consonne (ក) et celle juste en dessous à la sous-consonne.


្ក

[kɑː] [k] k comme dans « kaki »


្ខ

[kʰɑː] [kʰ] kh comme dans « khmer »


្គ

[kɔː] [k] k comme dans « kaki »


្ឃ

[kʰɔː] [kʰ] kh comme dans « khmer »


្ង

[ŋɔː] [ŋ] ng comme dans « ping-pong »


្ច

[cɑː] [c] ch plus proche de ch que du j


្ឆ

[cʰɑː] [cʰ] tch comme dans « tchao »


្ជ

[cɔː] [c] ch plus proche de ch que du j


្ឈ

[cʰɔː] [cʰ] tch comme dans « tchao »


្ញ

[ɲɔː] [ɲ] gn comme « gnon ou champagne »


្ដ

[ɗɑː] [ɗ] C’est un d qu’on avale


្ឋ

[tʰɑː] [tʰ] th comme dans « thé »


្ឌ

[ɗɔː] [ɗ] d comme dans « dos »


្ឍ

[tʰɔː] [tʰ] th comme dans « thé »


្ណ

[nɑː] [n] n comme dans « non »


្ត

[tɑː] [t] t comme dans « temps »


្ថ

[tʰɑː] [tʰ] th comme dans « thé »


្ទ

[tɔː] [t] t comme dans « temps »


្ធ

[tʰɔː] [tʰ] th comme dans « thé »


្ន

[nɔː] [n] n comme dans « nos »


្ប

[ɓɑː] [ɓ], [p] b comme dans « boue » (parfois prononcé « p » comme « peau »)


្ផ

[pʰɑː] [pʰ] ph comme dans « poubelle »


្ព

[pɔː] [p] p comme dans « peau »


្ភ

[pʰɔː] [pʰ] ph comme dans « poubelle »


្ម

[mɔː] [m] m comme dans « même »


្យ

[jɔː] [j] y comme dans « yaourt »


្រ

[rɔː] [r] r roulé


្ល

[lɔː] [l] l comme dans « laver »


្វ

[ʋɔː] [ʋ] entre v / w


្ស

 [sɑː] [s] s comme dans « sans »


្ហ

[hɑː] [h] h comme dans « hop »


Pas de sous-consonne
[lɑː] [l] l comme dans « loup »


្អ

[ʔɑː] [ʔ] â comme dans « âge »

 

Comme vous pouvez voir, la dernière lettre est muet. Elle est utilisée pour exprimer des mots qui commenceront par une voyelle. Par exemple:
អរតុណ (merci), nous avons ici 5 lettres présentes. អ / រ / ត / ុ / ណ, 3 consonnes (អ / ត / ណ) et 2 voyelles (រ / ុ). Pour exprimer le son

Un peu plus dur:
Angkor (temple) អង្គរ la première អ n’est pas accompagnée de voyelle donc elle sera prononcer /ɑː/ ensuite la combinaison de ង្គ ( ដ + ្គ ) qui donne /ɲ/ + /kɔː/ et enfin រ pour le /r/ final.

 

Devez-vous apprendre à distinguer les deux séries de consonnes?

Les deux séries diffèrent en son et également pour la lecture des voyelles qui varie pratiquement toute à l’exception de quelqu’une.

Une autre approche est d’apprendre les sons des mots et les associer avec les lettres khmères, cela demande juste un peu plus de temps.

 

Encore un truc

Rassurez-vous, la prononciation khmère ne possède pas de ton, mais pouvoir prononcer correctement prends du temps. Dites-vous que nous prononçons un mot bien mieux après l’avoir dit 100 fois au lieu qu’une fois.

 

Comment mémoriser les lettres?

Nous avons parfois des tendances à vouloir aller au plus simple pour apprendre un nouvel alphabet. Mais l’une des meilleures façons reste d’apprendre à écrire à la main chaque lettre et ensuite écrire les mots que vous apprenez, mémoriser les lettres utilisées, lire un maximum. C’est comme en français finalement.

 

Vidéos

Prochainement

 

Nous voilà arrivés au bout d’apprendre l’alphabet khmer – les consonnes, nous aborderons les voyelles dans un autre article prochainement.

Découvrir plus sur la langue khmère -> cliquez ici


 

Passionné en langues asiatiques, j'ai éprouvé beaucoup de difficultés à apprendre ces langues via le français. Une information manquante ou tout simplement inexistante en français, j'ai envie de corriger la donne et vous donner l'occasion d'évoluer avec les langues asiatiques dont le japonais, le coréen, le chinois et le thaï. Et peut-être un jour une autre langue...

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here