La petite histoire de la langue coréenne

La petite histoire de la langue coréenne

La langue coréenne est une belle langue avec une histoire riche. La situation actuelle est le produit de milliers d’années de culture et de traditions. Mais, qu’est-ce qui a influencé les changements dans la langue coréenne ? Nous examinerons toutes les périodes historiques importantes et les changements qui ont fait du coréen la langue qu’elle est aujourd’hui. Ce sera peut-être votre motivation pour commencer à apprendre le coréen. Voyons sans plus attendre la petite histoire de la langue coréenne.

La petite histoire de la langue coréenne

Il existe au moins six grands accents et dialectes régionaux en coréen. Mais, les deux plus distincts sont ceux du nord et ceux du sud. En Corée du Sud, le dialecte le plus répandu vient de Séoul. Par contre, l’accent nord-coréen est une variation de celui mélangé à l’accent de Pyongyang. (En savoir plus sur les différences entre le Nord et le Sud)
Il y a longtemps, les dialectes coréens étaient très distincts. Mais, de nos jours, ce ne sont que des accents régionaux. Chaque région a sa propre façon de prononcer les voyelles. Mais, la langue générale du coréen standard moderne est partagée à travers le pays. (En savoir plus sur les dialectes)

 

Dans quelle famille de langues se trouve le coréen ?

Les racines de la langue coréenne sont un peu floues. C’est parce que sa relation avec d’autres langues est difficile à déterminer. Il n’y a pas beaucoup de textes écrits du vieux coréen pour les comparer.
La plupart classeraient le coréen dans la catégorie des langues altaïques. Cependant, cette théorie est souvent contestée. Les langues altaïques sont par exemple le turc et le mongol. D’autres pensent que le coréen a des liens avec les langues dravidiennes de l’Inde ou qu’il fait partie de la famille des langues austronésiennes .
Cependant, aucune des théories ci-dessus n’a de preuve tangible. En raison du manque de preuves, le coréen est une langue isolée. Cela signifie que la langue ne peut pas être connectée à une autre. Ainsi, le coréen est le seul membre de la famille des langues coréennes.

 

La petite histoire de la langue coréenne

L’histoire d’une langue est liée aux changements de cultures et de tendances. Ainsi, tout au long de l’histoire de la langue coréenne, on peut remarquer une grande influence chinoise. Ceci grâce à la proximité géographique et culturelle entre la Chine et la péninsule coréenne. Deux nations partagent une histoire commune. Il n’est donc pas étonnant qu’elles partagent également une histoire linguistique.

Le vieux coréen (1er au 10e siècle)

Comme les racines du coréen ne sont pas claires, ce ne sont que des spéculations sur l’apparence de la langue à ses débuts. En Corée du Sud, il est largement admis que le coréen est issu du 한 « han ». Pendant ce temps, les Nord-Coréens pensent que l’ancêtre du coréen moderne est 부여 «Puyeo». C’étaient les deux langues des trois royaumes qui divisaient la péninsule coréenne à cette époque.

Drapeau goryeo

Le semi-vieux coréen (10e au 16e siècle)

Lorsque la dynastie 고려 Goryeo a pris le pouvoir sur la Corée, la capitale du pays est devenue 개성 Kaesong. L’accent 개성 Kaesong est devenu le plus important de cette époque. La première preuve écrite du coréen existe à partir de cette période. Datant de 1103, le 鷄林類事 – 계림유사 « Jilin leishi » comprend quelques centaines de mots coréens écrits phonétiquement en caractères chinois. Le premier système d’écriture du coréen est originaire du chinois. L’utilisation de caractères chinois pour écrire phonétiquement le coréen était la pratique la plus courante en Corée. (Ce système d’écriture est appelé 한자 « hanja »).

Fait intéressant, dans cette écriture, il y avait 4 tons en coréen pendant la période du semi-vieux Coréen. Vous pouvez remarquer sur les textes de l’époque de minuscules points à côté de certaines lettres. Ceux-ci aident l’intonation lors de la lecture à haute voix. Tout comme le chinois moderne, les différences de tons signalaient des significations différentes. Cependant, cela n’existe plus aujourd’hui. Le coréen moderne n’est pas une langue tonale.

L’introduction de l’alphabet Hangeul

Les caractères chinois peuvent décrire phonétiquement des mots coréens. Mais, ce système d’écriture n’était pas assez précis. Cela ne correspondait pas bien au coréen. De plus, il était également difficile et coûteux d’apprendre les caractères chinois. Seuls les riches et les privilégiés pouvaient se permettre cette éducation.
Ainsi, le roi 세종대왕 Sejong le Grand de la dynastie 조선 Joseon a conçu un plan. En 1444, il annonce un nouveau système d’écriture coréen : le Hangeul. Cet alphabet a été spécialement conçu pour la langue coréenne. Il est souvent cité comme le système d’écriture le plus logique et le plus intelligemment conçu au monde.

La petite histoire de la langue coréenne

Le coréen moderne (à partir du 16e siècle)

Au début, les nobles n’aimaient pas le Hangeul. Mais le taux d’alphabétisation est monté en flèche en Corée. Tout le monde pouvait lire le Hangeul facilement. Pourtant, il a fallu quelques centaines d’années pour que Hangeul s’approprie pleinement l’écriture coréenne.
Au début, le Hangeul et les Hanja (coréen écrit avec des caractères chinois) étaient écrits dans une écriture mixte. Les Hanja étaient principalement utilisés pour les mots de contenu, tandis que les mots de grammaire étaient écrits en hangeul. Entre 1910 et 1945, la Corée était sous occupation japonaise. Les Japonais avaient des projets à long terme de rendre la langue japonaise dominante en Corée. Ils ont imposé le japonais dans les écoles et interdit les journaux coréens. Mais le coréen a survécu. Après la fin de l’occupation, le Hangeul est devenu le système d’écriture dominant, et c’est toujours ainsi aujourd’hui. Fondamentalement, tout ce que vous lisez en coréen sera en hangeul. C’est pourquoi le Hangeul est à la base des études du coréen.

Le système d’écriture Hangeul

Le génie du Hangeul est indéniable. Ce système d’écriture est l’une des façons les plus logiques d’écrire, il est donc assez facile à apprendre. Il y a 14 consonnes et 10 voyelles pour un total de 24 lettres en Hangeul. Chaque lettre a été conçue pour vous montrer à quoi ressemble votre bouche ou votre langue lorsque vous le prononcez.
Les lettres Hangeul sont disposées pour former des syllabes compactes. Deux à quatre lettres Hangeul forment une syllabe. Vous pouvez apprendre à lire et à écrire en Hangeul très rapidement à l’aide de ce cours.
En tant qu’apprenant en langues, votre première étape dans l’apprentissage du coréen devrait toujours être d’apprendre le hangeul.

Le système d’écriture coréen peut vous aider à lire, écrire et vous connecter à la langue à un niveau plus profond. Le Hangeul est une partie très importante de la langue coréenne. Il unifie et connecte tous les Coréens à travers le monde. Ainsi, les Coréens du Nord et du Sud consacrent tous deux une journée pour commémorer son importance. En Corée du Sud, 한글날 le jour du Hangeul est célébré le 9 octobre. En Corée du Nord,조선글날 le jour de Choseongeul le 15 janvier marque la même coutume.

La petite histoire de la langue coréenne

 

Une dernière petite chose sur le vocabulaire coréen

Les mots coréens peuvent être divisés en trois groupes distincts : le coréen natif (ou pur coréen), le sino-coréen et d’autres emprunts étrangers. Les mots coréens natifs sont ceux qui proviennent d’anciennes racines coréennes.
Les mots sino-coréens viennent du chinois. Fait intéressant 60% du coréen moderne à des origines sino-coréennes. Il existe également un certain nombre de mots d’emprunt dans le vocabulaire coréen. De nos jours, la plupart d’entre eux viennent de l’anglais.

Vous connaissez maintenant la petite histoire de la langue coréenne, j’espère vous avoir donné envie ou plus envie d’apprendre cette merveilleuse langue.

 


 

Passionné en langues asiatiques, j'ai éprouvé beaucoup de difficultés à apprendre ces langues via le français. Une information manquante ou tout simplement inexistante en français, j'ai envie de corriger la donne et vous donner l'occasion d'évoluer avec les langues asiatiques dont le japonais, le coréen, le chinois et le thaï. Et peut-être un jour une autre langue...

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here