8 règles de base pour maîtriser la grammaire chinoise – Partie 1

8 regle de base pour maitriser la grammaire chinoise 1

La langue chinoise est impressionnante un peu comme la Chine. Il y a énormément de différence et embrouille beaucoup de non-initiés. Je suis sûr que beaucoup de personnes vous ont déjà dit: « le chinois n’a pas de grammaire? »
En réalité, le chinois mandarin a des phrases types radicalement différentes de la structure française et pour un débutant, cela peut même sembler ne pas être structuré du tout. Mais en réalité, le chinois mandarin est une langue très logique. En fait, plutôt que d’avoir une anarchie grammaticale avec plein d’exceptions, il existe une beauté simple et structurée à la grammaire chinoise de base provenant des caractères chinois. La langue chinoise va vous faire aimer la grammaire après avoir lu cela.
Les règles de base de la grammaire ci-dessous vous aideront à construire des phrases en chinois et vous donneront les outils nécessaires pour mieux comprendre les structures de phrases au niveau plus avancées.

8 règles de base pour maîtriser la grammaire chinoise

Passons aux règles de base de la grammaire chinoise. N’oubliez pas que, même si ces règles sont considérées comme simples, les concepts doivent être disséqués et expliqués en profondeur.

Règle 1: les mots ne changent pas

Contrairement au français, les mots en chinois ne changent pas. Ils ont une forme fixe qui est la même, peu importe à quoi ils servent, et où ils apparaissent, dans une phrase. En chinois, vous ne conjuguez pas les verbes, pas d’article, pas de féminin/masculin et on ne fait pas correspondre les adjectifs. Selon les règles de la grammaire chinoise, un mot est un mot, tout simplement.
Regardez ces exemples qui illustrent ce point:

我看电视。-Wǒ kàn diànshì.- Je regarde la télévision.
我们看电视。-Wǒmen kàn diànshì.- Nous regardons la télévision.

Ces phrases simples montrent que les verbes ne changent pas en chinois, alors qu’ils le font en français. Le verbe 看 (kàn) est le même dans chaque phrase et ne change pas, le pronom 我-Wǒ- également ne change pas, on rajoute juste 们-men- pour spécifier le pluriel.

他的花园很小。-tā de huāyuán hěn xiǎo- Son jardin est petit.
他们的电视很大。-tāmen de diànshì hěn dà- Votre télévision est grande.

L’adjectif dans ces phrases, 大-dà-/ 小-xiǎo-, est le même pour chacun des éléments. Il n’y a pas de genre ou de nombre grammatical dans les règles de la grammaire chinoise.

Règle 2. L’ordre de la phrase Sujet – Verbe – Objet

À la base même de tout cela se trouve cet ordre de phrases extrêmement simples, qui est familier pour les francophones. C’est la forme de base des phrases que vous apprendrez à créer en tant que débutant, puis à construire à partir de là. Jetons un coup d’œil à quelques phrases SVO faciles en chinois:

他看报纸。-tā kàn bàozhǐ- Elle lit le journal.
我喜欢书。-wǒ xǐhuān shū- J’aime les livres.
她是法国人。-tā shì fàguó rén- Elle est française.

Comme vous pouvez le constater, le sujet, le verbe et l’objet sont clairement énoncés dans chacune des phrases. Cette structure est donc assez explicite. Une fois familiarisé avec le format de base SVO, vous apprendrez que le motif se développe à mesure que vous passez à des phrases plus longues et complexes comportant plusieurs clauses.

Règle 3. Sujet – (Adverbe) – Verbe – (Complément) – Objet

Vous voyez donc qu’il y a deux nouveaux ajouts à l’ordre SVO: l’adverbe et le complément. Pour ceux qui ne sont pas familiers avec les termes nouvellement introduits, ce format pourrait ne pas avoir de sens. Avant d’entrer dans des exemples de phrases, voici quelques définitions:

  • L’adverbe décrit l’heure, la manière et le lieu qui fournit des informations contextuelles sur le verbe. Ceux-ci seront toujours placés avant le verbe. Même si toutes les phrases ne comportent pas les trois composantes pour décrire l’action, la place de l’adverbe doit être dans cet ordre, en commençant par le temps et se terminant par le lieu. Ainsi, tout ce qui indique quand, où et comment l’action s’est produite sera toujours placé avant le verbe.

De toute évidence, les traductions directes sont assez délicates, où quelque chose comme 我们昨晚在家看电视 -wǒmen zuó wǎn zàijiā kàn diànshì- se traduit littéralement en «Hier soir, nous avons regardé la télévision à la maison».

  • Le complément est un sujet délicat, car ils sont difficiles à identifier dans les traductions. La principale chose à savoir à leur sujet est que le complément décrit l’application, la qualité ou le degré. Quand quelque chose (exemple le cheval 马-mǎ-) est très grand cela donne 马很大-mǎ hěn dà-. Le mot 很-hěn-très- serait considéré comme le complément. Dans d’autres cas, vous ne pouvez pas identifier exactement le complément dans une traduction française. Normalement, ce qui suit est le verbe ou l’adjectif verbal et donc ce qui précède l’objet (s’il en existe un) correspond à ce qui serait identifié comme le complément.

Voici un exemple:

你进来吧。-nǐ jìnlái ba- Entre!

Le complément est 来-lái- qui est un complètement de direction. 进-jìn- signifie entrer. On interprète la phrase comme tu entres (en venant vers celui qui parle) + 吧-ba-particule modale.

Toutes les phrases que vous rencontrerez ne comporteront pas à la fois des adverbes et des compléments. Le plus souvent à ce niveau, vous verrez l’un ou l’autre. Le modèle Sujet – Adverbe – Verbe – Complément – Objet est là pour montrer l’emplacement général de chaque partie du discours, si elle est incluse dans la phrase.

Cela dit, examinons quelques exemples SVO avec un adverbe et/ou un complément.

我吃过了小北京烤鸭。-Wǒ chīguòle xiǎo běijīng kǎoyā- J’ai mangé du canard pékinois.
他在工厂工作得很好。-tā zài gōngchǎng gōngzuò dé hěn hǎo- Il travaille très bien à l’usine.

La partie délicate ici est de comprendre que les adverbes et les compléments ne sont pas toujours reflétés dans les traductions françaises. Mais avec plus de pratique, vous verrez que le chinois est très simple dans son ordre des phrases. Il s’agit simplement de ne pas laisser les règles de la grammaire française entrer en conflit lors de l’apprentissage des phrases en chinois.

Essayez d’écrire quelques phrases vous-même en utilisant cet ordre de phrases. Plus vous écrirez, plus vous comprendrez ce qui est considéré comme un adverbe et un complément.

 

Règle 4. Les adjectifs vont toujours avant les noms

En français l’adjectif peut se placer avant ou après le nom. En chinois l’adjectif est toujours placé juste avant le nom. Assez facile, non?
Voyons ensemble quelques exemples:

那只可爱的狗。-nà zhǐ kě’ài de gǒu- L’adorable chien.
好书。-hǎo shū- Le bon livre.
很好的书。-hěn hǎo de shū- Le très bon livre.

 

Bravo !

Une fois que vous avez ces quatre règles dans la tête, vous êtes quasiment prêt à affronter la deuxième partie et vous êtes également apte à parler comme un adulte plutôt que de rester coincé dans des compétences linguistiques au niveau de la maternelle.

—————

Lire la partie 2.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here