8 règles de base pour maîtriser la grammaire chinoise – Partie 2

8 regle de base pour maitriser la grammaire chinoise 2

 

Bien qu’il soit important d’apprendre la grammaire en détail par petits morceaux, il peut être très utile de se familiariser avec certaines règles générales de la grammaire chinoise. Ce ne sont pas des structures grammaticales spécifiques, mais des faits généraux sur la langue chinoise qui s’appliquent dans la plupart des cas. Ils peuvent vous aider à comprendre plus facilement le chinois mandarin et son fonctionnement.

Voici la suite des 8 règles de grammaire de la langue chinoise.

Voir la première partie

 

8 règles de base pour maîtriser la grammaire chinoise

 

Règle 5. 不 -bù- est la négation

Vous avez appris les caractères boire, manger, aimer, vouloir, acheter… etc. Pour mettre à la négation c’est assez simple, il suffit d’ajouter simplement 不 -bù-, l’équivalent français de «ne pas» juste avant le verbe!

Jetez un coup d’œil aux exemples de phrases ci-dessous:

他吃中国菜。-tā chī zhōngguó cài- Il mange la cuisine chinoise.
他不吃中国菜。-tā bù chī zhōngguó cài- Il ne mange pas la cuisine chinoise.

我喜欢红茶。-wǒ xǐhuān hóngchá- J’aime le thé noir.
我不喜欢红茶。-wǒ bù xǐhuān hóngchá- Je n’aime pas le thé noir.

Petite exception avec 有 -yǒu- avoir
Le seul moment où vous ne pouvez pas utiliser 不-bù- pour répondre à la négation, c’est lorsque vous utilisez le mot 有 -yǒu- avoir. Au lieu d’utiliser 不, on utilise 有 avec 没 -méi- ce qui donne 没有-méiyǒu- ne pas avoir. Cette forme peut également être utilisée seule en tant que réponse négative à une question. Eh oui, dans ce cas, vous diriez littéralement «je n’ai pas» comme réponse, mais la traduction appropriée serait simplement 没-méi- non.
Regardez ces exemples:

我没有书。-wǒ méiyǒu shū- Je n’ai pas de livre.

我没有哥哥。-wǒ méiyǒu gēgē- Je n’ai pas de frère ainé.

Une autre façon de différencier 不 et 没 est que 不 est principalement utilisé dans des situations de dégoût et de désapprobation voire d’interdiction avec le 要, alors que 没  est utilisé par le manque de possession.

 

Règle 6. Le mot 吗 -ma- transforme la phrase en question

Pour transformer une phrase déclarative en français, il faut absolument (sans utiliser les mots de questionnement) que nous mettions une insistance sur le dernier mot sans devoir spécialement changer l’ordre des mots. En chinois le même principe est présent sauf que nous rajoutons un petit mot à la fin 吗-ma- pour être plus clair dans la question. Nous répondons alors en général par oui ou non.  Retenez que le mot 吗 ( ma ) est principalement utilisé pour poser des questions avec des réponses oui ou non.

Regardez la différence dans ces phrases:

你喜欢学中文。-nǐ xǐhuān xué zhōngwén- Tu aimes étudier le chinois.
你喜欢学中文吗? -nǐ xǐhuān xué zhōngwén ma- Tu aimes étudier le chinois?

他有一辆摩托车。-tā yǒuyī liàng mótuō chē- Il a une moto.
他有一辆摩托车吗? -tā yǒuyī liàng mótuō chē ma?- Il a une moto ?

Rappelez-vous que répondre par oui ou par non demande un petit effort. Malheureusement, les réponses en chinois ne sont pas aussi simples qu’un « oui » ou un « non » comme en français. En fait, il existe de nombreuses traductions du «oui» et du «non» en chinois (un peu comme le bonjour) chacune étant utilisée dans des situations spécifiques. Alors quelle traduction s’appliquerait dans cette circonstance?

Revenons à la question du premier exemple ci-dessus. Si vous voulez répondre par un «oui» à 你喜欢学中文吗?-Nǐ xǐhuān xué zhōngwén ma- tout ce que vous avez à faire est de le reconvertir en une phrase déclarative: 我喜欢学中文 。-Wǒ xǐhuān xué zhōngwén-

Cela se traduirait par «Il s’est levé» lorsqu’il s’agit d’une déclaration en soi, mais par «oui» lorsqu’il est utilisé comme réponse à une question.

Pour dire «non», vous appliqueriez la règle 5 (juste avant) sur la négation. Donc, pour répondre à la question de l’exemple deux ci-dessus, cela ressemblerait à ceci:

你喜欢学中文吗? -nǐ xǐhuān xué zhōngwén ma?- Tu aimes étudier le chinois?

我不喜欢学中文。-wǒ bù xǐhuān xué zhōngwén- Je n’aime pas étudier le chinois?

Comme vous l’aurez remarqué, il suffit de reprendre une partie de la question pour répondre à l’affirmatif ou à la négative.

 

Règle 7. Les phrases ne changent pas avec les mots interrogatifs

Une particularité intéressante du chinois est que même avec les mots interrogatifs l’ordre des mots ne change pas. On conserve la structure de la phrase grammaticale SVO. Un peu comme en français lorsqu’on met le mot interrogatif en milieu de phrase.

他住那人? -tā zhù nà rén- Où habite-t-il ? (il habite où ?)
谁学中文?-shéi xué zhōngwén- Qui apprend le chinois?

你做什么工作? -Nǐ zuò shénme gōngzuò?- Quel travail fais-tu ? (tu fais quoi comme travail)
他是谁?-tā shì shéi- Qui est-ce ? (c’est qui ?)

Comme vous pouvez le voir, le pronom personnel suivi du verbe commence la phrase pour ensuite insérer le pronom interrogatif et une particule ou le nom. Le chinois n’étant pas une langue figée, selon la question, le pronom interrogatif peut se placer en début de phrase également.

 

Règle 8. Retenez que l’objet est important en chinois

L’une des plus grandes différences entre le chinois mandarin et le français réside dans l’assistance de mettre l’accent sur l’objet plutôt que sur le sujet.

En français, les phrases mettent souvent en évidence l’interprète de l’action, faisant du sujet une partie importante des déclarations (pronom personnel) et se situant en premier dans la phrase. Le chinois, en revanche, est fortement axé sur le sujet (le thème ou les informations principaux) de la phrase, donnant aux intervenants la possibilité de placer l’objet avant le sujet, modifiant ainsi l’ordre de SVO à OSV.

Voici une phrase OSV:

巧克力我不喜欢。 -qiǎokèlì wǒ bù xǐhuān- Je n’aime pas le chocolat.

有钱人的脑袋,你有吗? -yǒu qián rén de nǎodai, nǐ yǒu ma- Avez-vous l’esprit d’un homme riche?

La traduction littérale de l’ordre réarrangé serait: l’esprit (cerveau) d’un homme riche, avez-vous? Même si cela semble ridicule en français, cela a toujours un sens pour nous.

En chinois que vous utilisiez le SVO ou OSV les deux structures sont grammaticales acceptables.

En résumé

Bien qu’il existe certaines différences de grammaire qui nécessitent un peu d’ajustement, la grammaire chinoise possède une tonne de fonctionnalités qui le rendent relativement facile à apprendre, par rapport à d’autres langues que vous avez peut-être déjà apprises auparavant. Pour commencer, les noms en mandarin n’ont pas de genre comparé à d’autres langues.

Il n’y a pas de conjugaison du verbe, donc les mots restent exactement tels quels, peu importe qui exécute l’action.
Comme il n’y a pas de conjugaison du verbe, il n’y a pas non plus de verbe irrégulier.

Il n’y a pas de formes verbales pour différents temps. Les «temps» sont compris en termes de contexte et d’aspect de la phrase (ceci indique la complétude d’une action). Vous explorerez davantage le concept d’aspect une fois que vous aurez appris les bases.

Il n’y a pas de forme plurielle des mots. Les caractères pour les noms, les pronoms et les adjectifs ne changent pas en fonction des mots qui le précèdent. Au lieu de cela, une phrase ou un caractère sera ajouté pour indiquer le numéro de l’objet en question.

Il n’y a pas d’articles devant les noms ou les adjectifs.

Comme beaucoup d’autres composants du chinois mandarin, cela peut être source de confusion au début. Pour le moment, vous pouvez vous en tenir à la structure standard SVO. Lorsque vous maîtriserez cela, vous pourrez commencer à expérimenter l’ordre des mots OSV. Ensuite, lorsque vous vous retrouvez dans une conversation informelle, essayez quelques questions simplement en utilisant OSV.

 

Encore bravo !

Vous avez maintenant toutes les clefs en main pour apprendre la grammaire chinoise de façon correcte et rapide. Pratiquez un maximum ces règles et vous diminuerez les chances de vous tromper. Je vous dirais même que vous êtes déjà prêt pour le niveau intermédiaire en chinois et tout cela en quelques minutes seulement.

 

—————

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.