4 trucs pour commencer l'apprentissage des kanji japonais

4 trucs pour commencer l'apprentissage des kanji japonais

 
Apprendre le japonais demande de la patiente et de la persévérance. Il est possible d’apprendre les kanji en quelques mois, mais les maîtriser demande plusieurs années de pratique. Beaucoup vous feront croire qu’on peut les apprendre très vite, mais ils seront vite perdus lorsqu’ils seront confrontés à la réalité du terrain. Les kanji ne sont pas un simple par cœur, il faut pouvoir comprendre leur mécanisme, leur subtilité et jouer avec eux le plus possible pour ne plus vous faire avoir.
Il faut le prendre plus comme un jeu qu’un exercice pénible à faire. Beaucoup veulent aller trop vite et bâclent tout le processus pour se rabattre au final au romaji. Prenez votre temps, mais soyez régulier. Je vous proposent 4 trucs pour commencer l’apprentissage des kanji japonais de façon correcte et durable.
 

Écrivez à la main

L’un des concepts clés de l’apprentissage que les apprenants bâclent le plus est l’écriture à la main. Votre main à une mémoire, combien de fois n’avez pas écrit quelque chose, sans réfléchir au mot? Votre main a fait le travail pour vous inconsciemment. Le fait d’apprendre les kanji en les écrivant des vingtaines ou des centaines de fois à la main permet de mémoriser chaque trait du caractère. Vous avez alors la capacité de l’écrire plus rapidement sans vous tromper et également de le reconnaître et donc de le lire sans vous tromper. C’est un détail bête que beaucoup négligent avec la technologie de nos jours, ou tout est informatisé.
 

Utilisez la répétition espacée

Vous avez sûrement déjà entendu cette technique d’étudier de façon espacée avec des répétitions pour les mots que vous n’avez pas maîtrisés, avec comme exemple, la fameuse application Anki. Beaucoup parlent de technologie, mais il est faisable de créer ce temps vous-même sans investir un seul effort ou euro dans une quelconque application ou logiciel.
L’une de mes techniques préférées pour apprendre une nouvelle écriture est de découper l’alphabet de façon équitable. Ensuite, j’apprends la série des lettres, par exemple pour les hiragana (あ、い、う、え、お). Ensuite, le lendemain j’enchaîne avec la colonne des か et je fais une révision de la colonne des あ. Vous me suivez? Ainsi de suite jusqu’à la fin de la semaine pour faire une révision générale le week-end, car différente de la semaine par l’habitude routinière. Pour ensuite encore, commencer une nouvelle série la semaine d’après.
Ici le contexte sont les kanji, sachez qu’il est aussi tout à fait possible de la faire avec comme support par exemple votre méthode d’apprentissage ou des livres récapitulant tous les kanji du joyou tel mémento ou kanji et kana. Pour ceux et celles qui préféraient l’application, ce que je recommande est un encodage manuel pour ne pas avoir des fautes dans les caractères et leur signification et également pour avoir du contenu dont vous avez besoin. Pourquoi ce fatigué autant, me diriez-vous? Car beaucoup de contenu déjà préparé par quelqu’un d’autre contient des fautes ou des kanji peu utilisés, etc.
Vous verrez que ces systèmes s’adaptent à votre style d’apprentissage et font de la mémorisation des kanji un véritable plaisir!
 

Composants radicaux et kanji

Chaque kanji contient un radical. Le radical est souvent la partie se collant à gauche du kanji, mais certains sont dans d’autres endroits (par exemple, au-dessus ou au-dessous du kanji). Les radicaux sont utilisés pour classer les kanji et les apprendre chacun ainsi que leur signification, vous sera d’une aide précieuse pour votre mémorisation.
Voici quelques exemples de radicaux communs :

(日) soleil / jour 時 (temps) 明 (léger, brillant)
(氵) l’ eau   泳 (nage) 汽 (vapeur)

Se familiariser avec les différentes parties couramment utilisées dans les kanji, radicales est probablement l’ un des conseils d’étude que j’ai trouvé le plus utile.
Par exemple, regardons les kanjis  特, qui signifient « spécial ». Le radical, qui est la partie la plus à gauche, est la vache radicale , et le reste du kanji comprend le 寺, qui signifie « temple bouddhiste . » Parce que les vaches sont sacrées dans le bouddhisme, il est logique que vache soit avec temple puisse prendre le sens de «spécial !». Ou du moins c’est vraiment enrichissant d’apprendre les idées qui se cachent derrière les kanji. C’est aussi une technique très populaire de construire une histoire autour des mots pour mieux les mémoriser.
Pour aller plus loin dans cette logique, on peut également décortiquer le kanji 寺 qui se compose de 土 ( terre / sol ) et 寸( unité de mesure ) et bien que ces deux parties n’aient pas autant de sens ensemble comme la vache et le temple, la division des deux parties peut encore vous aider à vous en souvenir.
Kanji japon

Lire autant que possible

Mémoriser les kanji est une chose… mais si vous ne les voyez pas dans leur contexte, vous n’apprendrez jamais vraiment à les utiliser dans des situations réelles, lorsque vous avez besoin d’écrire ou de dire les mots vous-même!
C’est pourquoi, je pense qu’il est important de lire et d’écrire en japonais pour que vous puissiez apprendre non seulement ce que signifie chaque kanji, mais également comment il est utilisé dans la langue japonaise.
Le défi ici est de trouver du matériel de lecture intéressant qui est au bon niveau pour vous. Après tout, la lecture ne sera efficace que si vous comprenez la majorité de ce que vous lisez. Si possible, vous devez également écouter l’audio de ce que vous lisez, sinon vous ne saurez probablement pas comment prononcer le nouveau kanji que vous rencontrez! Enfin, il est toujours possible de le chercher dans le dictionnaire, mais au bout de dix mots recherchés au début du texte entamé, cela devient vite décourageant. Essayez toujours de lire des textes à votre niveau et pourquoi pas, de temps en temps, vous challenger avec des textes un peu plus durs.
 
 
Soyez régulier, équipez-vous d’un crayon et prenez des habitudes d’étude qui vous mèneront vers la réussite. Le chemin sera rapide ou lent ou impossible selon vos décisions d’être sérieux ou pas dans l’apprentissage du japonais et des kanji.
 

—————

Passionné en langues asiatiques, j'ai éprouvé beaucoup de difficulté à apprendre ces langues via le français. Une information manquante ou tout simplement inexistante en français, j'ai envie de corriger la donne et vous donner l'occasion d'évoluer avec le japonais, le coréen, le chinois et le thaï. Et peut-être un jour une autre langue...

2 Commentaires

  1. Monsieur, Madame,
    Merci pour ce Site, tres bien fait.
    Oui, il faut lire des textes pour avancer en kanji.
    Mais, j’ai pense une chose ; Les kanji par theme. Par exemple sur la sante, le jardin,les
    impots, etc….. et apprendre les kanjis des ces theme, en expliquant que les kanji
    pour la sante, la maladie c’est un tel et la meme chose pour tous les autres themes.
    Est-ce que c’est une bonne idee ? Merci pour tout et Bravo !
    Teresa

    • Bonjour,
      Cela est intéressant pour mieux comprendre les différents kanjis utilisés. Ce que j’ai fait, et d’ailleurs, je continue à le faire encore maintenant, c’est de lire des magazines en japonais. Cela demande bien sur un niveau d’au moins 1000-1500 kanjis à connaître au préalable, mais c’est une excellente façon d’avoir du vocabulaire des kanjis sur un thème précis. Il y a d’ailleurs aussi des magazines pour enfant avec des hiraganas sur tous les kanjis, idéal pour débuter!
      Ced.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here