3 raisons d’éviter les romajis en japonais

3 raisons d’éviter les romajis en japonais

De nombreux nouveaux apprenants en japonais sont enthousiastes lorsqu’ils découvrent les romajis. Ils pensent « Hé, c’est cool ! Je peux apprendre le japonais sans avoir à lire les caractères japonais! Après tout, lire «konnichiwa» est plus facile que lire こんにちは. Cependant, il arrive trop souvent que les apprenants deviennent dépendants de la transcription en romaji et finissent par voir leurs progrès ralentir. Voyons 3 raisons d’éviter les romajis en japonais.

3 raisons d’éviter les romajis en japonais

L’abandon est plus rapide

Certains manuels suppriment le romaji après l’introduction de tous les hiraganas et katakanas. D’autres livres fournissent des traductions en romaji pour chaque exercice du livre. Ou encore le pire d’après moi, tout le japonais présenté est en romaji seulement ! Malheureusement, ces manuels qui ne sont écrits qu’en romaji, mettent l’apprenant dans une posture où il peut parler un peu de japonais, mais ne peut ni lire ni écrire. Bien sûr, ce ne serait pas si mal en soi, mais au moment où l’apprenant termine le manuel, il est difficile de trouver un autre manuel avec lequel continuer à étudier, car l’habitude de la facilité le met dans une situation ou il ne sera pas préparé pour utiliser un manuel avec des kanas et des kanjis. Donc, dans ce cas, la seule option serait de parcourir un autre manuel japonais pour débutants (celui qui utilise les hiraganas) et de tout « réapprendre ».

 

Une compréhension plus compliquée

La grammaire japonaise est très logique si on connaît les hiraganas. Le verbe qui change au passé où l’on change un hiragana selon sa voyelle est très facile à mémoriser et à comprendre, si on connaît l’écriture japonaise.
Vous avez peut-être déjà entendu parler d’homonyme, des mots qui s’écrivent de la même manière, mais qui signifient quelque chose de complètement différent. Il y en a une tonne en japonais, ils sont généralement faciles à distinguer, car ils sont écrits avec des caractères différents, mais avec les romajis, vous n’obtenez pas le même privilège.
En fait, avec les romajis, vous n’avez aucun moyen de le savoir.

Sans oublier les différences de transcription qui vous donne plus de choses à retenir, alors si vous apprenez directement l’écriture japonaise, vous évitez cette perte de temps et vous pourrez vous concentrer sur le lexique japonais au sens large et la compréhension de la langue.

 

Aucune utilisation au Japon

Si vous voulez vivre au Japon, ou simplement comprendre pour voyager et vivre votre passion du Japon, pouvoir lire est important. Aucun manga n’est en romaji, les animes ne sont pas nom plus avec une version romaji etc. Au Japon, c’est pareil, à part pour indiquer les noms des stations, de villes, etc. Vous ne rencontrerez pratiquement jamais de version romaji du japonais. Si vous demandez à un Japonais d’écrire en romaji, cela sera plus un casse-tête qu’autres choses, cela lui prendra aussi plus de temps. Donc, vous l’aurez compris, la seule utilité des romajis est de vous aider dans vos premiers pas dans l’apprentissage de l’alphabet japonais, tout simplement.

 

Conclusion

Vous devez éviter tout manuel ou matériel d’étude entièrement rédigé en romaji. Un manuel qui élimine complètement les romajis après l’enseignement des hiraganas est idéal, mais peut être un peu intimidant pour de nombreuses personnes. Si vous avez vraiment du mal avec l’écriture japonaise, un bon compromis serait d’obtenir un livre contenant des hiraganas et des romajis, puis de rayer les romajis avec un marqueur lorsque vous avez amélioré vos capacités de lecture.

Heureusement, même la plupart des livres qui contiennent les deux finissent par laisser tomber les romajis lorsque vous arrivez aux niveaux intermédiaires. Vous voilà averti.

Si vous voulez apprendre progressivement l’écriture japonaise, je vous recommande ce cours gratuit. Vous y trouverez tous les hiraganas et katakanas avec des quiz et des flashcards pour vous entraîner. Des milliers d’apprenants de japonais ont réussi à apprendre l’écriture japonaise, alors pourquoi pas vous. Je commence maintenant.

 


 

Passionné en langues asiatiques, j'ai éprouvé beaucoup de difficultés à apprendre ces langues via le français. Une information manquante ou tout simplement inexistante en français, j'ai envie de corriger la donne et vous donner l'occasion d'évoluer avec les langues asiatiques dont le japonais, le coréen, le chinois et le thaï. Et peut-être un jour une autre langue...

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here