Critique : Manekineko japonais

 
Manekineko japonais Niveau 1 est un manuel pour apprendre la langue japonaise. La méthode se présente sous forme de chapitres composés d’un texte avec du vocabulaire, des explications de grammaire et se termine par des exercices. Après les 10 leçons, nous trouvons quelques petits textes complémentaires, ainsi que divers compléments tels que des tableaux des kanji (170 kanji) et un lexique français/japonais et japonais/français.
Cette méthode est assez stricte c.-à-d. dire que nous commençons directement avec les hiragana et peu de temps après avec les katakana. Cette méthode est pourtant une bonne façon pour faire une immersion complète dans la langue japonaise. Elle est progressive et le débutant apprendra l’essentiel de la langue. Cet ouvrage est aussi très riche culturellement parlant. Les textes abordent divers points culturels très intéressants, il est vrai que pour bien connaître une langue, il faut aussi connaître sa culture. Nous regrettons qu’il n’y ait pas d’audio et que les explications soit parfois un peu trop longue. On relève aussi quelques fautes de frappes, parfois gênantes.
 
 

On aime

  • L’immersion directe
  • Des textes intéressants
  • Texte supplémentaire en fin volume

 

On râle

  • Des fautes de frappes
  • Méthode trop stricte pour les purs débutants
  • Pas d’audio

 

Détails

Niveau : Débutant
Catégorie : Manuel
Auteur : Frédérique Barazer
Editeur : éditions-ellipses
Note 3/5     ★ ★ ★
 

Bonus des éditions-ellipses

Voir la traduction des textes et les corrigés des exercices. Cliquez ici
 
 

Ma méthode d’étude

J’ai commencé par les textes d’abord afin de bien assimiler la compréhension du texte, ensuite je passais aux points grammaticaux, ainsi, si un point de grammaire n’était pas très clair, je pouvais le mettre en contexte via le texte. Les exercices n’étaient pas toujours faciles à faire, mais en y revenant une deuxième fois, cela devenait plus simple. Le livre doit se faire progressivement, sinon on augmente trop la difficulté.
 
 

Conclusion

Manekineko est une bonne méthode, si vous ne voulez pas y aller par quatre chemins pour apprendre le japonais! Les explications grammaticales y sont parfois un peu complexes à comprendre, mais les exemples donnés sont très clairs. Ce livre donne une bonne approche de l’apprentissage du japonais, dommage qu’il n’y ait que deux volumes.
 
 
 

〜〜〜〜〜〜〜〜〜

 
N’hésitez pas à vous aussi, si vous possédez ce manuel à laisser votre avis.
livre-japonais
 
 
 

15 Commentaires

  1. Tout d’abord, un grand bravo pour ton site sur lequel il est facile de naviguer et qui propose des contenus intéressants.
    Manekineko était le livre utilisé dans mon tout premier cours de japonais il y a bientôt 10 ans. Je me souviens que j’avais aimé les explications grammaticales détaillées, qui m’ont donné des bases relativement solides.
    Je me souviens encore des petits dessins de bombe qui avaient pour but d’attirer notre attention sur des points de langue particuliers. 🙂
    Par contre, le reproche que je fais à ce manuel est de proposer uniquement des textes narratifs ou descriptifs, et pas de dialogues. Or, quand on apprend une langue, c’est en général qu’on veut pouvoir la parler et pour savoir comment parler, il faut d’abord observer comment on parle. D’où la nécessité de proposer des dialogues.
    Et comme le souligne très justement ton article, la rigueur voire la sécheresse dans la façon d’aborder la langue.

  2. J’ai commencé le japonais il y à 15 jours environ avec le Manekineko ! Pour moi qui suis justement une « purs débutante » j’ai vraiment apprécié la…. »brutalité » des leçons. Ce manuel nous force à lire correctement car il ne propose pas de texte en romaji, et très peu de traduction, il faut donc assimilé la lecture avant tout. Le seul reproche que je lui ferais -bon j’en suis au 2e chapitre- est le peu de vocabulaire, l’absence d’un lexique en quelques sorte. On a une dizaine de mots en fin de chapitre, après le texte, ce qui me gêne un peu. J’essaie de lire et effectivement placer les règles de grammaire dans un second temps est une bonne chose car je peux les réutiliser et relir le texte, mais pour moi qui débte et qui n’a aucun vocabulaire lire un texte pour la premièer fois sans en comprendre un seul mot c’est vraiment désagrable ! Je suis obliger de tourner la page toute les 2sec pour aller chercher le mot que je n econnais pas, et encore, si par chance il est dans le lexique. Enfin c’est un détail, j’ai acheter un dictionnaire du coup. 🙂
    Voilà donc pour moi c’est une bonne méthode malgré ce petit bémol (on s’équipe du lexique thématique du même auteur et d’un bon dico à côté et c’est réglé !).
    Et pour ce qui est de l’absence de dialogues que reproche Paméla, je ne peux pas juger sur tout le manuel étant donné que je n’ai lu que les 2 premiers chapitres, mais en tout cas le deuxieme texte est un dialogue. 🙂
    Je conseil le site « Erin » au débutant-intermédiare pour travailler des dialogues réels et les écouter.
    Super site au passage, je dévore toutes tes critiques !

  3. Après l’avoir vu recommandé sur divers forums et sites internet, je me suis décidée à commander cet ouvrage cette semaine. Cependant, je m’inquiète quant aux fautes de frappe que vous mentionner. Sont-elles nombreuses ? Les repère-t-on facilement ? N’est-ce pas trop handicapant lorsqu’on débute ?

  4. Merci pour cette référence. Je suis une autoditacte et j’utilise plusieurs manuels. Celui-ci est le dernier et celui que j’utilise le plus. Il m’a permis de comprendre les autres outils par la mise en contexte direct dans le texte. J’apprécie surtout le fait qu’il utilise l’écriture japonaise en insérant les kanjis petit à petit. La seule chose qui faisait défaut était la traduction du texte et la correction des exercices. Chose réglée grâce au lien de l’article. Je vais pouvoir vérifier si mes traductions sont correctes car j’ai toujours un problème pour l’utilisation des pronoms (comment savoir que je dois utiliser « je », « nous », etc.
    Par contre, dommage s’il y a des fautes de frappe surtout pour les textes japonais.

  5. Bonjour,
    J’ai bientôt fini Assimil et j’aimerais savoir vers quel méthode je dois me tourner maintenant?
    Je precise que j’apprenais aussi le japonais sur un site internet qui comporte 28 leçons, assimil était surtout un complément.
    Je dois donc maitenant avoir un niveau équivalent au B1.
    Je pense d’abord m’acheter Dekita pour réviser un peu. Mais ensuite? Pour approfondire mes connaissances? Il y a t il d’autres manuels?
    Celui ci est il vraiment bien lorsqu’on a déjà des bases?

    • Bonjour,
      Le nouveau Assimil est très bon, l’ancien beaucoup moins (en 2 volumes). Après pour continuer l’apprentissage du japonais, pourquoi pas, se diriger vers le Minna no nihongo ou le Manuel de Japonais. En recommençant à partir du volume 1, cela permettra de faire des révisions et d’apprendre du vocabulaire.
      Le Dekita est idéal pour apprendre de nouveaux mots ou faire ses révisions, à feuilleter avant d’acheter !
      Bon continuation

  6. j’étudie le japonais avec ce livre au lycée et nous avons la chance d’avoir l’auteur comme professeur. la « brutalité » de cette méthode nous permet de rentré directement dans le vif du sujet et facilite l’apprentissage. je trouve ce livre tout simplement génial.

  7. Salut !
    j’ai pris la décision de commander ce livre, pas plus tard qu’hier. Je vais le recevoir dans 2 jours. J’avoue que je l’ai acheté sans vraiment me renseigner. J’ai regardé sur internet les avis, et ils sont mitigés ! j’ai peur d’avoir fait une erreur, d’autant plus que pour acheter un livre je doit économiser tout l’argent que je reçoit.. Je me dis, que j’aurais dû économiser un peu plus, et acheter le minna no nihongo.. Ai-je fait le bon choix en achetant ce livre ?

    • Bonjour,
      Je pense que ce n’est pas un mauvais choix, il est possible de bien commencer à apprendre le japonais avec le Manekineko. Surtout au niveau de l’écriture, ce livre oblige vraiment à connaître les kana et kanji. Je pense qu’avec ce manuel, on peut acquérir de bonne base.
      C’est vrai que les minna no nihongo sont plus complets, mais aussi plus cher.

  8. Bonjour, je viens de finir le Manekineko (que j’ai beaucoup apprécié) et j’aimerais savoir vers quel livre me tourner pour la suite ? A vrai dire je ne sais pas vraiment quel niveau on atteint (JLPT) après le Manekineko, j’hésitait a prendre les 2 « manuels de japonais » à la suite de la lecture de votre critique mais je pense cela va repasser par beaucoup de notion déjà acquise … Je suis un peu perdu, si vous pouviez m’aiguiller merci 🙂

    • Le manuel du japonais est très précis et ce n’est jamais mauvais de revoir. Pour être sûr pourquoi ne pas feuilleter le livre avant achat. Si c’est trop facile il y a le volume 2 qui apportera de la nouvelle matière. Sinon il y a toujours le pratique du japonais qui sera un peu facile au début, mais peut s’avérer gratifiant par la suite.

  9. Bonjour,
    Je sais que le post n’est plus assez récent mais je tente quand même. Fausse débutante depuis près de 5 ans, j’ai commencé à prendre des cours en octobre. Nous utilisons le « Parlons Japonais ». J’ai acheté le Manekineko pour compléter ce livre et pour avancer beaucoup plus vite, et je l’ai adoré! Finalement pour moi, c’est le Parlons Japonais qui complète le Manekineko. Je l’ai fini (dévoré) en un mois (janvier-février) et maintenant je cherche un autre livre pour la suite. J’aimerais un qui ressemble au Manekineko1 pour la grammaire qui est trop bien expliquée (de mon propre avis). Je n’aime pas le 2, je veux dire, je le trouve intéressant pour les textes et apprentissages de la culture, mais rien niveau grammaire et c’est ce point qui est primordial pour moi. (Idem avec le Minna no Nihongo mais apparemment c’est que je n’ai jamais vu la version grammaire en français-indisponible en boutique). Pour le Manuel du Japonais, vous conseillez donc le 1 ou le 2? On m’a également conseillé le Shinzan master n4, qu’en pensez-vous? Sinon, quel livre conseillerez-vous pour un niveau B1 autodidacte?
    Merci pour vos conseils et merci pour ce site. J’adore trop le Japonais, je me donne un an pour le parler correctement, surtout que j’ai 3 japonaises avec qui discuter quotidiennement, l’apprentissage n’en est que plus facile et meilleur.

    • Bonjour,
      L’idée est que les anciennes critiques de livre ne vieillissent pas avec le temps, surtout si le livre est d’actualité.
      Le plus dur avec les livres français c’est de trouver un livre pour continuer à apprendre le japonais. Avez-vous déjà consulté le Neko no Te, c’est plutôt un recueil de grammaire, mais dans la même idée du manekineko. Je sais que vous possédez déjà le volume 1, je dirais de feuilleté un peu le livre et si 50 % du contenu parait trop facile, ne le prenez pas.
      Sinon le Minna no Nihongo, niveau intermédiaire est un peu différents de la version débutante, dont voici quelques visuels de l’explication français:
      Minna no nihongo interII
      Minna no nihongo interI
      Vu le niveau et les amies japonaises autour de vous, je dirais le manuel de japonais 2. Si cela paraît trop difficile, essayer le ‘pratique du japonais’ du même auteur. Le volume 1 est plus intéressant pour ceux qui débutent ou éventuellement pour perfectionner l’utilisation des particules.
      Le shin kanzen master est ma série préférée pour le JLPT. ^^ Ils sont très bons, mais seule le N4 à une traduction en anglais après tout est en japonais. Après faut voir votre niveau de japonais voire d’anglais. Moi personnellement, je préfère toujours avoir une référence au français ou au japonais (d’où mon intérêt de la série). 
      Merci pour les visites et les futures visites également^^.

  10. Rebonjour,
    Waouww, merci pour la rapidité des réponses. Je cours en magasin revérifier les livres présents et en acheter quelques-uns. Je pense du coup acheter le Manuel de japonais 2 et commander le Shinkanzen master pour le JLPT. Je ne crois pas avoir entendu parler du Neko no Te ni en avoir vu en librairie, je vais me renseigner. Et vous m’avez convaincu pour le Minna no Nihongo. Il est vrai que ça ne fait que 5 mois que je me plonge « sérieusement » dans l’apprentissage (bases linguistiques et grammaticales) donc niveau références les livres en français et/ou anglais aident beaucoup au départ. Mais d’ici quelques mois, j’espère que mon niveau en japonais sera assez bon pour pouvoir continuer qu’avec des références japonaises.
    En tout cas, merci de m’avoir éclairé dans le choix des livres. Ce site m’y a beaucoup aidé, j’en ai même découvert d’autres. A bientôt sur le site!

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here