Critique : Japonais Kanji Kakitai Apprendre & Réviser les Kanji

 

Japonais Kanji Kakitai Apprendre & Réviser les Kanji est une méthode pour apprendre 1/4 du Jôyô Kanji c.-à-d. 600 caractères. Le livre est un peu incomplet niveau signification des différents kanji, mais vous pouvez construire une bonne base de connaissances des Kanji les plus utilisés. Après cela, si vous connaissez déjà toute cette liste, cela deviendra beaucoup plus simple de rajouter une signification au kanji déjà appris, car les fondations seront fondées. Nous trouvons dans ce livre deux Kanji par page. Nous y retrouvons également les règles d’écriture, l’apprentissage du traçage, la signification française, le nombre de traits, les clefs associées au Kanji, sa lecture hiragana/katakana et quelques mots d’exemples divisés sur trois paliers. Bref, une méthode claire et bien adaptée pour les débutants.

 

On aime

  • La présentation claire
  • Le traçage des caractères
  • Convient pour le JLPT 5 & 4

 

On râle

  • Incomplet
  • Que 600 Kanji
  • Il y a pas l’origine du Kanji

 

Détails

Niveau : faux débutant

Auteur : Lionel Mérand

Catégorie : écriture du japonais

Éditeur : éditions-ellipses

 

En bonus des éditions-ellipses

La table des matières, cliquez ici.

 

 

Ma méthode d’étude

Je préparais la veille 5 Kanji, où je mémorisais seulement la signification et le traçage. Le lendemain tout au long de la journée, j’écrivais ses 5 caractères à chaque fois que je pouvais souffler au boulot. Avec cette révision régulière, tout au long de la journée, en prenant seulement une minute à chaque fois, j’avais acquis les 5 caractères voulus. Le jour suivant avec les 5 nouveaux Kanji, je revoyais si possible aussi les 5 kanji du jour précédent.  J’ai répété cela tous les jours au travail (avec le week-end en repos :-)) pour tous les kanji du manuel. Petit à petit, ma connaissance a augmenté sans trop me fatiguer. J’y travaillais toute la journée, mais finalement très peu de temps.

 

Conclusion

Voici une bonne méthode qui vous apportera la connaissance des Kanji les plus utilisés au quotidien, elle conviendra aussi à ceux qui n’aiment pas les Kanji car très accessible. Je conseille aussi cette méthode pour ceux qui veulent se lancer dans l’écriture des Kanji japonais, cela leur permettra d’y aller progressivement.

 

 

 

〜〜〜〜〜〜〜

 

N’hésitez pas à vous aussi, si vous possédez ce livre à laisser votre avis.
livre-japonais

 

 

PARTAGER
Fasciné par les langues asiatiques, je partage avec vous ma passion à travers divers contenus pouvant, je l'espère, vous aider dans votre propre apprentissage.

1 commentaire

  1. Après un séjour à Tokyo, kyoto, nara, hiroshima, je peux vous dire qu’il est grand temps de se mettre au Japonais pour essayer d’entamer une discussion avec les Japonais…
    parce que leurs Anglais, c’est pas trop leurs forts, même pour les étudiants ou du moins les jeunes travailleurs (abandon des études).
    C’est parti pour les kanjis!

    • Hello,

      Effectivement, on pense toujours que tout le monde parle anglais, mais cela est faux. Les Japonais pensent que tous les Européens parlent anglais, mais il se trompe aussi. Pour avoir une bonne immersion culturelle, il faut connaître un minimum la langue et cela vaut pour n’importe quel pays. Profitons en même temps pour favoriser le français.

      Bon courage pour les Kanji !!

  2. Pour le moment, l’apprentissage des kanji est ma partie préférée de l’étude du japonais. Mais ne disposant encore d’aucun manuel sur le sujet, je travaille principalement avec les sites jisho.org/kanji/details et kanji.free.fr sans trop savoir ce qu’ils valent au final. Je me constitue des fiches à la main, ce qui s’avère assez fastidieux (au bout de la centième, à recopier le contenu d’une page internet, croyez-moi, vous en avez marre, surtout que ça ne vous fait pas tant pratiquer que ça). Je pense donc de plus en plus à investir dans un livre de kanji.

    Kanji Kakitai a de nombreux avis positifs sur la toile, mais le titre d’un autre ouvrage revient régulièrement sur divers forums : Kanji to Kana de Wolfgang Hadamitzky, plus onéreux que le précédent mais – semble-t-il – plus complet. J’ai entendu dire qu’il contenait des erreurs (je ne sais pas de quel ordre), mais il a été réédité en 2012. Le connais-vous ? Si c’est le cas, le conseilleriez-vous ?

  3. Au vu du peu de grilles destinées à s’entraîner à écrire, j’estime que cet ouvrage n’a rien de plus à offrir que les autres. Puisque de toutes façons, on finira par s’entraîner dans un cahier ou sur une ardoise, pourquoi ne pas choisir un ouvrage plus complet ? J’ai utilisé Kanji & Kana, mais aussi le mémento des kanji de J-C Martin, et j’ai trouvé ce dernier plus intéressant car il présente l’étymologie des kanji. La différence entre ces 2 livres est l’ordre d’apparition des caractères : le premier vous apprend les kanji des plus utilisés aux moins utilisés, et le second selon leur nombre de traits (vous commencez donc par les plus simples à tracer).

  4. J’utilise le livre qui contient un nombre moindre de kanji (couverture bleue); J’en suis satisfaite pour les exemples qu’il donne en contexte.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here