Critique : Méthode d’initiation à la langue et à l’écriture chinoises

Méthode d’initiation à la langue et à l’écriture chinoises

 
Méthode d’initiation à la langue et à l’écriture chinoises est un manuel d’apprentissage du chinois. Après l’introduction, nous commençons à apprendre l’écriture chinoise théoriquement parlant ainsi que le pinyin, nous aurons également droit à un exercice de prononciation, un tableau de composants graphiques et une table des 400 syllabes. Lorsque nous entrons dans le vif du sujet, nous découvrons que ce livre se divise en quatre parties, se composant de pas moins 19 leçons. Chaque leçon débute par un dialogue, un mini-texte et une transcription manuscrite, suivie par des mots nouveaux. Ensuite, nous apprenons de nouveaux sinogrammes (hanzi), présentant les compositions de mots et l’origine de ces derniers. Par après, nous enchaînons par la grammaire pour terminer par un exercice d’expression orale et une partie culturelle.
En fin de livre, nous trouvons la traduction des dialogues et des textes, la version pinyin des dialogues et des mini textes, une révision grammaticale et un lexique en chinois, en pinyin et en français. On regrette peut-être qu’il n’y ait pas d’exercices et de phrases exemples pour les autodidactes dans la partie « prenez la parole ». À savoir que le livre est vendu avec un DVD comprenant les dialogues à l’audio, de mini vidéo ainsi que l’ordre de traçage des sinogrammes.
 
 

On aime

  • Méthode d’apprentissage
  • La richesse culturelle
  • Le DVD

On râle

  • Pas de phrases exemples dans « prenez la parole »
  • Pas d’exercices

 

Détails

Niveau : débutant
Catégorie : manuel
Auteur : Joël Bellassen
Éditeur : La Compagnie
 Note 5/5    ★ ★ ★ ★ ★
 

Ma méthode d’étude

J’ai beaucoup travaillé avec ce livre sur la mémoire des sinogrammes. Car plus j’avançais dans ce livre plus cette connaissance était nécessaire. Les mêmes caractères revenant régulièrement, il m’était impératif de les connaître. Avant et après chaque leçon, j’utilisais le DVD, afin de rendre l’apprentissage plus attrayant. J’écoutais rigoureusement les prononciations afin d’essayer de les imiter le mieux possible. J’apprenais les caractères en les écrivant de 5 à 15 fois afin que ma main mémorise l’ordre des traits.
 
 

Conclusion

J’ai vraiment beaucoup aimé cette méthode. Elle est vraiment très riche en contenu et personnellement, après l’avoir terminé, j’en ressors vraiment avec une connaissance de la langue chinoise et de sa culture. En plus, le côté multimédia rend l’apprentissage plus ludique. Je ne peux que vous le conseiller. Toutefois, si vous cherchez des exercices de grammaire ou autres, ce livre sera que peu efficace, puisqu’il est très centré sur la compréhension des sinogrammes.
 
 

Rendez-vous dans la section livre et trouvez le livre qui vous correspond !

〜〜〜〜〜〜〜

 
N’hésitez pas à vous aussi, si vous possédez ce livre à laisser votre avis.
 
livre-chinois

Passionné en langues asiatiques, j'ai éprouvé beaucoup de difficulté à apprendre ces langues via le français. Une information manquante ou tout simplement inexistante en français, j'ai envie de corriger la donne et vous donner l'occasion d'évoluer avec le japonais, le coréen, le chinois et le thaï. Et peut-être un jour une autre langue...

1 COMMENTAIRE

  1. Je compare la méthode de Belassem et celle de Rabut de l’INALCO. La première a été une des première méthode moderne, mais elle souffre terriblement de l’absence d’exercices. C’est un support de cours pour un prof, pas dans une situation d’auto-apprentissage. Le nouveau DVD n’a pas de rapport avec l’édition du livre que j’avais et les dialogues pour un débutant sont inaudibles. L’approche est aussi un peu trop culturelle et le manuel est en fait daté et non réactualisé.
    Le second livre de l’INALCO se prête à mon avis très bien à une situation d’auto-apprentissage, il est très progressif, le son est excellent, l’accent est clair. IL ne met pas l’apprenant en situation d’insécurité au début. Le pynin est utilisé à bon escient, contrairement à Bellasem, où l’on bascule rapidement dans le tout écrit, ce qui freine considérablement l’apprentissage de la langue fonctionnelle.
    De tous les livres que j’ai utilisés, je crois que la méthode de l’INALCO est la meilleure pour un adulte en situation d’auto apprentissage, malgré des exercices un peu trop simplistes.
    Seule critique, pour le prix, 50 euros, l’éditeur aurait pu faire une présentation plus soignée; il s’agit pour l’essentiel d’un polycopié de cours. De plus il semble que le CD ne soit pas reconnu sur Apple.
    Ce livre avec la grammaire de Bellassem chez Bescherelle, me paraissent les deux outils de l’élève adulte en situation d’auto-apprentissage.
    A bannir selon moi, la méthode Harraps. La méthode Assimil a l’avantage de dialogue clairs et progressifs. Je pense qu’on peut s’en servir comme support de dialogue. IL semble que la collection soit chère. Je n’ai pas vu le manuel d’écriture, et l’édition la plus récente. Impasse aussi sur la culture chinoise. Amicalement…. après votre commentaire de 2012 ( on est le 17 décembre 2016).

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here