Critique : Le chinois des affaires

le chinois des affaires

 

– Le chinois des affaires est un recueil de mots et d’expressions clés afin de pouvoir s’exprimer en chinois en faisant du commerce. Il faudra impérativement avoir une base de chinois pour pouvoir utiliser ce livre. On trouve dans ce livre un avant-propos présentant les coutumes chinoises en affaires, quelques rappels des règles de grammaire et de prononciation. Ensuite, le bouquin se divise en 6 grandes parties: les premiers contacts; finance et comptabilité; le marché; objectif et stratégie; distribution et transport; la négociation et la réglementation pour terminer par les promotions. Les mots sont très variés et chaque partie contient du vocabulaire et des phrases présentés avec un espace entre les caractères afin de bien pouvoir différencier ces derniers. Attention toutefois à l’utilisation de certains mots, qui demanderont d’avoir une base intermédiaire en chinois. On regrette l’absence de lexique et d’audio.

 

 

On aime

  • Vocabulaire des affaires
  • Les avant-propos

 

On râle

  • Pas d’audio
  • Pas d’index

 

Détails

Niveau : Intermédiaire

Catégorie : vocabulaire

Auteur : Manon Pirondeau

Éditeur : Studyrama

 

 

Idées d’utilisation

En complément à votre étude de chinois afin de compléter votre vocabulaire avec les mots des affaires.

Afin de pouvoir créer plus facilement des phrases parlant de sujets commerciaux.

 

 

Conclusion

Malgré une simplification de la présentation, le livre déçoit par son mauvais choix du public. Le chinois n’étant une langue évidente en début d’apprentissage, le manque d’audio manque cruellement à ce livre et sans connaissance préalable du chinois ce livre devient tout bonnement inutile. Mais si vous pouvez déjà vous exprimer en chinois, ce livre pourra être un bon complément d’étude.

 

 

 

〜〜〜〜〜〜〜

 

N’hésitez pas à vous aussi, si vous possédez ce livre à laisser votre avis.

 

livre-chinois

 

 

 

1 commentaire

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here