Critique: Horangi – Grand manuel de coréen

Critique: Horangi est un « grand » manuel de coréen pour débutant. Nous trouvons dans ce livre 17 chapitres pour apprendre le coréen dans des situations courantes de voyage. Nous trouvons une méthode assez traditionnelle d’un manuel qui se compose de dialogues, des explications diverse et grammaticale puis des exercices. Certains chapitres possèdent un deuxième dialogue avec du vocabulaire et d’autres points de grammaire. Nous retrouvons également des points culturels sur la Corée du Sud. À la fin du livre, nous retrouvons les corrigés des exercices, les points de grammaire abordés dans le livre, un glossaire coréen-français et vice versa. Le livre est en hangeul, romaniser et en français. Nous regrettons que la traduction soit mal adaptée pour une publique francophone (ex: Je viens des États unis…) et le manque de couleur dont les photos noir et blanc. Cette version française a été retravaillée et est plus agréable que la version originale anglaise. Nous trouvons aussi des photos pour illustrer le livre qui sont malheureusement en noir et blanc.

 

On aime

  • Des thèmes pratiques
  • Les points culturels

 

On râle

  • Traduction trop fidèle
  • Manque de couleur

 

Détails

Catégorie: Manuel
Niveau: Débutant
Auteur: Danielle Ooyoung Pyun, In-seok Kim
Éditeur: Armand-Colin
Note: 2/5 ★ ★

 

Petit extrait du livre

Cliquez ici

 

Idées d’étude d’Horangi – Grand manuel de coréen

Ce livre étant un manuel, il est difficile d’aller d’un chapitre à l’autre, la meilleure méthode est de commencer par le début. Éventuellement si vous êtes faux débutant, vous passer la section d’introduction au hangeul et passer directement au premier chapitre.

 

Conclusion de la critique Horangi – Grand manuel de coréen

Ce fut probablement un bon livre, il y a quelques années, mais avec le marché actuel ce manuel récemment sorti est décevant. Il n’y a pas vraiment une bonne adaptation française, c’est-à-dire réutilisable par le public francophone et les dialogues sont fades. Dommage, d’avoir encore une traduction d’un livre étranger. Encore un détail, malgré ce qui est écrit, vous n’arriverez pas au niveau B1. À bon entendeur.

 

Retrouvez d’autres critiques de livres ici

 


 

Passionné en langues asiatiques, j'ai éprouvé beaucoup de difficultés à apprendre ces langues via le français. Une information manquante ou tout simplement inexistante en français, j'ai envie de corriger la donne et vous donner l'occasion d'évoluer avec les langues asiatiques dont le japonais, le coréen, le chinois et le thaï. Et peut-être un jour une autre langue...

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here