Comment dire et utiliser le ‘je’ en thaï?

comment dire et utiliser le je en thai

En français, il n’y a qu’un seul mot au singulier pour se référer à soi-même, ‘je’. La langue thaïe à autant de mots pour dire ‘je’ qu’il est parfois très difficile de savoir quand ils parlent d’eux-mêmes. Cela paraît très compliqué et cela peut l’être dans certainement situation. Je vais tenter de les énumérer, en commençant par le niveau débutant et en allant jusqu’aux mots plus intermédiaires. Voyons comment dire et utiliser le ‘je’ en thaï.

 

Comment dire et utiliser le ‘je’ en thaï?

 

ผม
pŏm
Le premier est le mot le plus courant  ผม, qui prononce ‘pŏm’ avec un ton montant. C’est la façon par défaut pour les hommes de se référer à eux-mêmes, et c’est aussi assez poli. De plus, tout comme le mot ‘krap’ ครับ , les femmes utilisent parfois ce mot pour se désigner elles-mêmes.

ฉัน
chăn
L’autre mot le plus courant est ฉัน , qui prononce ‘chan’ avec un ton montant. C’est la façon par défaut pour les femmes de se référer à elles-mêmes, et c’est aussi assez poli et formel. Malgré tout, certains hommes l’utilisent avec leurs amies proches ou familles.

ดิฉัน
dì-chăn
ดิฉัน est similaire à ฉัน (chan), est plutôt utilisé dans des contextes formels.

กระผม
grà-pŏm
C’est un autre mot utilisé uniquement par les hommes et il est utilisé pour montrer du respect lorsque vous parlez à des personnes perçues comme ayant un « statut supérieur » que vous. Par exemple, le portier d’un hôtel cher peut le dire lorsqu’il parle à un client de l’hôtel.

พี่
pêe
Signifiant littéralement « grand frère/sœur », c’est un mot assez courant qui peut être utilisé pour « je » lorsque vous parlez à quelqu’un de plus jeune que vous.

น้อง
nóng
Le contraire de « pêe » , cela signifie « petit frère/sœur ». et peut être utilisé pour signifier « je » lorsque vous parlez à des personnes plus âgées que vous.

เรา
rao
« rao » est un mot intéressant. Cela signifie en fait « nous », mais il est toujours utilisé comme « je ». Imaginez votre copine disant « Nous ne sommes pas amusés ! », ou elle utilise « nous » pour se référer à elle-même. Seules les femmes utilisent ce mot…

เค้า
káo
Vous êtes probablement familier avec ces deux mots pour moi « il, elle » et des cas rares de « ils, elles ». Dans des cas très rares, cela peut aussi signifier « je ».

หนู
nŏo
Ce mot signifie techniquement « souris » en français. Mais c’est aussi un mot que les filles thaïlandaises aiment utiliser pour se désigner elles-mêmes lorsqu’elles essaient de paraître un peu mignonnes lorsqu’elles parlent à leur mère/père ou leur petit ami (déconseillé aux adultes).

ข้อย
kôi
kôi (ton descendant) signifie « je » dans le dialecte régional de l’Isaan. C’est assez courant, et ce n’est ni grossier, ni trop poli.

ไอ
ai
ไอ, prononcé ‘je’, est un tapsap un mot qui a été tiré directement de l’anglais. En Thaïlande, il est utilisé par des personnes qui essaient de paraître fantaisistes en utilisant des mots anglais mélangés avec du thaï. En fait, ils ne parlent pas anglais, mais ils aiment faire semblant de le faire. L’utilisation de ce mot en Thaïlande ennuiera la plupart des gens. Personnellement, je l’utilise jamais.

เดี๊ยน
díian
En termes de politesse, il se situe entre ฉัน et ดิฉัน . C’est rarement employé, car en l’utilisant l’oratrice (souvent utilisé par les femmes) essaie de sonner un air chic.

Et aussi…
Vous pouvez aussi entendre des personnes utilisant leur prénom ou surnom comme le « je ». Une manière assez facile, si vous ne savez pas quel « je » utiliser.

 

Par contre, je vous déconseille d’utiliser ces mots, à moins que…

กู
goo
กู, prononcé « goo », est une manière très grossière de se référer à vous-même. Si vous avez vu le film ต้มยำกุ้ง l’honneur du dragon, alors vous avez entendu ce mot. Vers la fin du film, lorsqu’il essaie de retrouver son éléphant bien-aimé, il crie à plusieurs reprises ช้างกูอยู่ไหน -cháang goo yòo năi-, ce qui se traduit à peu près par « où est mon éléphant ? »

อาตมา, อาตมภาพ
àat-dtà-maa · aa dtom pâap
àat-dtà-maa ou aa dtom pâap, signifie également ‘je’, ils sont utilisés que par les moines. Si vous êtes moine, vous pouvez utiliser ces mots.

ข้าพเจ้า · ข้า
kâa-pá-jâo · kâa
kâa-pá-jâo n’est pas utilisé très souvent. C’est une ancienne façon élégante et polie de se référer à soi-même. Vous pouvez parfois simplement entendre ข้า version abrégée. Autrefois, ข้า était une façon polie de se référer à soi-même, vous l’entendrez donc souvent dans les films historiques thaïlandais. Autre exemple, lorsque vous devez signer un formulaire d’immigration pour entrer en Thaïlande, la déclaration en thaï utilise kâa-pá-jâo comme mot pour « je ». (Sauf s’ils ont changé depuis…)

เอง
eng
Ce mot, « eng », est rarement utilisé, car il est à la fois grossier et vous classe un peu comme quelqu’un de très peu éduqué. Je ne l’ai vu que quelques fois dans des livres d’histoires pour enfants ou chanson.

ข้าพระพุทธเจ้า
kâa prá pút-tá-jâo
Ceci est un mot royal thaïlandais, et n’est utilisé que par ceux qui discutent avec le roi thaïlandais ou un autre membre de la famille royale. Cela étant, ce n’est pas un mot que vous entendrez souvent, sauf au cinéma où c’est le premier mot de l’hymne royal joué avant chaque film. Traduit littéralement, cela signifie ‘Le serviteur du Seigneur Bouddha.’
Soyez averti que si vous prononcez ce mot dans le mauvais contexte, cela peut être considéré comme une moquerie de la famille royale et cela pourrait vous causer des ennuis.

 

Mon conseil

Si vous n’êtes pas sûr, utiliser les mots courants comme pom ou chan. Mais ne tentez pas les autres sans les avoir compris dans plusieurs contextes différents. N’oubliez pas que le but est de communiquer pas de blessé

 

Conclusion

Je pense qu’il y a encore d’autres façons de dire « je », il ne s’agit pas d’une liste définitive de mots (certaines sections de la société, par exemple la royauté et l’armée, ont leurs propres mots qu’eux seuls utilisent, et les termes relatifs aux relations familiales sont également souvent utilisés comme pronoms), mais cet article comprend la plupart des principaux. Voilà j’espère que cette petite liste vous aidera à y voir plus clair et à mieux comprendre quand un Thaïlandais parle de lui-même. N’hésitez pas à partager si vous en connaissez d’autres.

Passionné en langues asiatiques, j'ai éprouvé beaucoup de difficultés à apprendre ces langues via le français. Une information manquante ou tout simplement inexistante en français, j'ai envie de corriger la donne et vous donner l'occasion d'évoluer avec les langues asiatiques dont le japonais, le coréen, le chinois et le thaï. Et peut-être un jour une autre langue...

3 Commentaires

  1. Super cet article,
    Un axe potentiel d’amélioration, si vous utilisez une phonétique francophone dans les translitérations ceci rendra la lecture plus fluide et juste (กู kou)

    • Bonjour et merci,
      J’arrive à lire la phonétique internationale, mais j’ai du mal à la transcrire. Je prends note, de travailler sur une meilleure translittération.

  2. super article, j’ai appris les anciens termes….je connaissais déjà un bon nombre….mais pas . เดี๊ยน díian, j’ai bien rigolé; il y a aussi « khun nai » qui peut être utilisée au sens ironique…merci encore pour diffuser des infos sur les cotés peu connus des étudiants (parfois complexes à utiliser) de la langue Thai.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here