Un peu, beaucoup, passionnément,…

« Etudier, c’est ennuyant »

La plupart du temps, on étudie tout et n’importe quoi de la même façon. Mais en réalité chaque domaine peut demander un travail différent selon son contenu. Ici nous allons bien sûr nous concentrer sur la partie linguistique.

 

Savez-vous que, si l’on ne pratique pas sa propre langue pendant longtemps, nous pouvons l’oublier.

De ce côté-là, le cerveau ne se repose jamais, malheureusement. Mais bon, il faut vraiment ne plus avoir de contact avec la langue pour la perdre complètement, enfin là n’est pas la question, mais cela nous inspire pour cette méthode.

« Quelle méthode ? Etudier avant l’examen ne suffit pas ? »

Retenir une phrase peut parfois être pénible, voici une bonne technique pour régler ça, c’est de diviser la phrase par mot, c.-à-d., apprendre d’abord chaque mot séparément. Quand vous en aurez la maitrise, la construction de la phrase deviendra un jeu d’enfant.

« Génial, au moins ça sera simple »

Un peu, beaucoup2

Cette méthode consiste à étudier tous les jours tout simplement, rien d’extraordinaire jusque-là. Mais vous n’étudierez pas non plus une heure ou deux heures, mais simplement de 5 à 10 minutes seulement.

« 5 minutes, c’est cool ça ! »

Les points positifs sont que vous ne vous concentrez pas longtemps, mais tandis que le travail est régulier, vous apprenez sans vous en rendre compte, vous étudierez peu, pourtant vos connaissances grandiront.

« On ne va pas apprendre grand-chose en 5 minutes »

 

Attendez je vous explique comment faire ! Prenez un point dans lequel vous avez une difficulté. Prenez 5 minutes le matin pour l’apprendre et puis prenez 5 minutes le soir pour le revoir. Ça y est, vous devriez le connaître.

Si cela ne fonctionne pas pour vous ne vous inquiétez pas j’ai une solution « B » à vous proposer. Commencez de la même façon, mais cette fois vous allez le revoir plusieurs fois pendant la journée.

Dans la mesure du possible, tous les 2 ou 3 heures seraient idéales. Je sais que ce n’est pas toujours possible pour tout le monde, mais n’oubliez pas une chose, il y a toujours des moments perdus dans une journée (ex : dans les transports, la pause-café…), exploitez ces moments-là, sans hésitation.

Un peu, beaucoup3

« Parfois il y a des mots plus difficiles à retenir que d’autres ».

Avec cette méthode l’acquisition de nouveau mot devrait devenir plus facile.  Même ce qui n’est pas acquis à 100%, une empreinte du mot sera déjà gravé dans votre mémoire. En ce qui concerne les blocages sur certains mots, ne vous éternisez pas déçu, les répétitions marchent aussi. Il suffira de répéter de cinq à dix fois de plus. Profitez du week-end pour vous reposer et faites une petite révision rapide de la semaine écoulée. Sympa non? Ces techniques demanderont tout même de différentes façons, une petite relecture hebdomadaire.

 〜〜〜〜〜〜〜〜

« La culture ne s’hérite pas, elle se conquiert. » -André Malraux-

 

N’hésitez pas à laisser votre avis ci-dessous. ^^

PARTAGER

Fasciné par les langues asiatiques, je partage avec vous ma passion à travers divers contenus pouvant, je l’espère, vous aider dans votre propre apprentissage.

1 commentaire

  1. C’est vrai que la régularité est essentielle. Quand j’apprenais le coréen, je retenais beaucoup plus de mots en les travaillant tous les jours pendant cinq minutes qu’en apprenant tout pendant une heure une fois par semaine.

    D’ailleurs, rien ne vaut anki pour apprendre du vocabulaire.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here