Comment se préparer efficacement au test japonais JLPT

Comment se préparer efficacement au test japonais JLPT

Malgré ses critiques et certaines alternatives, le JLPT reste une étape importante pour la plupart des apprenants en japonais. Les entreprises exigent souvent un certain niveau lors de l’embauche d’employés non japonais, les écoles l’utilisent pour les admissions et beaucoup d’apprenants aiment simplement se vanter de leur propre niveau. Bref, même une fois, cela peut vraiment servir. Dans cet article, je souhaite partager quelques conseils d’étude éprouvés pour vous aider à vous préparer au JLPT. Alors, découvrez comment se préparer efficacement au test japonais JLPT.

 

Comment se préparer efficacement au test japonais JLPT

 

La mauvaise nouvelle est que vous devez étudier. Il n’y a pas de baguettes magiques qui feront soudainement apparaître tous ces kanji et mots de vocabulaire dans votre cerveau. Si vous voulez réussir à son plus haut niveau c.-à-d. le JPLT N1, vous devrez mémoriser ces 2141 kanji et apprendre environ 10 000 termes de vocabulaire. La clé est de trouver des moyens de gérer cette étude et de la poursuivre jusqu’à ce que vous ayez mis cet objectif derrière vous, et de passer au suivant!

 

Se préparer efficacement pour réussir

 

Connaître la structure

Les tests JLPT sont tous découpés en sections, mais ils diffèrent selon le niveau. Niveaux N5-N3 comprenant une section de vocabulaire, une section de grammaire et une section d’écoute. N2-N1 combinant le vocabulaire et la grammaire, ainsi que la lecture, en une seule grande section, avec une section d’écoute plus longue que N5-N3. Tous les temps pour chaque section diffèrent selon le niveau. Ainsi, en général, vous voudrez vous concentrer sur une étude qui couvre un large éventail de sections.

 

Se structurer

La première base à construire est le vocabulaire. Construire un large éventail de vocabulaire aussi grand que possible se traduira par une meilleure compréhension de la lecture et de l’écoute. Connaître les mots avant d’apprendre les kanji est un excellent point de départ pour l’étape suivante: les kanji.
N’oubliez pas que l’apprentissage des kanji est essentiel, mais c’est la seule partie de ce processus qui est uniquement axée sur la lecture. L’apprentissage des kanji n’aidera pas vraiment votre écoute (sauf dans le sens d’un renforcement du vocabulaire), ni n’aidera votre grammaire.

Je mettrais la grammaire moins en priorité que le vocabulaire et les kanji, ne serait-ce que parce que l’étude du vocabulaire vous aidera beaucoup avec la grammaire. Plutôt que de perdre du temps dans les règles longue et fastidieuse de la grammaire massive comme on peut trouver dans les langues européennes, la grammaire en japonais est souvent basée sur des termes plutôt que des morphologies de mots selon le temps, etc. Ainsi, la grammaire concerne autant le vocabulaire que la structure. Je ne veux pas dire que vous ne devriez pas étudier la grammaire, mais en termes de test, vous concentrer sur le vocabulaire et les kanji vous prendra un bon bout de temps, donc leurs priorités sont plus élevées.

 

Connaissez vos capacités actuelles

Il est parfois difficile de connaître le niveau que nous avons, un truc que je pratique régulièrement est la relecture ou même la « ré »étude d’un manuel déjà appris. Cela me permet de voir sur quoi j’ai ramé auparavant et de voir que cela est devenu simple maintenant, en même temps je peux parfaire mes connaissances manquantes. Puis le truc pratique est de se tester. J’ai un article dédié à tous les niveaux avec un test officiel pour chacun.
Ceci est important pour vous sentir plus confiant le jour de l’examen.

 

Ne restez pas coincé

Si vous rencontrez une phrase ou une question qui n’a pas de sens pour vous, ne la laissez pas s’arrêter votre progression. Vous devez toujours avancer dans vos études, surtout si vous manquez de temps. Il y a parfois des termes ou des mots qui sont justes arrivé trop tôt, la majorité de ces termes viendront avec une connaissance plus grande de la langue. Il faut parfois se laisser bercer par le rythme sans brûler les étapes.

 

Avoir un plan d’étude

Le plan d’étude est une étape des plus importantes pour réussir le JLPT. Vous devez programmer un plan d’étude auquel vous pouvez vous référer à tout moment. Planifiez votre étude comme vous prévoyez d’aller au fitness.
Tout d’abord, choisissez les jours où vous étudierez. Par exemple, tous les lundis, les vendredis et les samedis ou bien idéalement tous les jours.
Ensuite, pour chaque jour, notez ce que vous allez étudier, où ce que vous étudierez et combien de temps vous étudierez. Soyez aussi spécifique que possible!
L’idée ici est d’intégrer l’étude à votre routine hebdomadaire, tout comme les activités sportives hebdomadaires.
Rendez également votre emploi du temps visible, il peut être imprimé et collé sur votre mur ou sur le calendrier de votre téléphone, tant qu’il se trouve à un endroit où vous allez le voir. Cela vous rappellera aussi de vous devez vous activer dans votre étude.

 

Soyez cohérent

Étudier pendant des périodes plus courtes, mais systématiquement est mieux que d’étudier plus longtemps, mais de manière incohérente.
Votre objectif devrait être de développer une habitude d’étude qui (comme aller au fitness) prendra quelques semaines pour se former.
Si vous avez du mal à étudier de manière cohérente, trouvez quelqu’un pour vous tenir responsable d’étude cohérente. Mieux encore, si vous pouvez trouver un compagnon d’études, tenez-vous mutuellement responsable!

 

Continuez à passer des tests blancs

Il existe de nombreux tests blancs. À l’approche de la date de l’examen, vous devriez viser à effectuer environ 1 test blanc par semaine.
Il existe un schéma général de la manière dont le JLPT est structuré et de la manière dont les questions sont posées. Faire de nombreux tests vous permettra de vous habituer à ce modèle afin que vous ne soyez pas surpris pendant l’examen à proprement dit. Au cas où, n’hésiter pas à refaire le même test, si vous permettra de vérifier votre progression.

 

En conclusion

Vous l’aurez compris savoir comment se préparer efficacement au test japonais JLPT est important. La partie la plus difficile dans les études pour le JLPT n’est pas de mémoriser les kanji ou de pratiquer vos capacités d’écoute.
La partie la plus difficile pour la plupart des étudiants est en fait de trouver la motivation et d’entrer dans un modèle d’étude cohérent.
Ces conseils peuvent être appliqués, quel que soit le niveau que vous recherchez. Il peut y avoir diverses raisons de passer le JLPT. La majorité l’utilise comme un moyen de mesurer son propre niveau de compétence ou certains en ont besoin pour travailler au Japon.
En fin de compte, le JLPT n’est qu’une étape sur la voie de la maîtrise de la langue. Bonne étude!

 


 

Passionné en langues asiatiques, j'ai éprouvé beaucoup de difficultés à apprendre ces langues via le français. Une information manquante ou tout simplement inexistante en français, j'ai envie de corriger la donne et vous donner l'occasion d'évoluer avec les langues asiatiques dont le japonais, le coréen, le chinois et le thaï. Et peut-être un jour une autre langue...

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here