Qu’est-ce que le JLPT ?

JLPT

☞ Présentation

Le test d’aptitude en japonais ou JLPT a été créé en 1984, au Japon et est administré par le ministère de l’Éducation à travers les échanges du Japon et services éducatifs (JEES). Outre-mer, le Japan Foundation administre le test en co surveillant avec les échanges culturels locaux et/ou les établissements d’enseignement, ou avec des commissions spécialement créées à cet effet.

En 2008, le gouvernement japonais a annoncé que l’utilisation de l’examen JLPT deviendrait importante pour filtrer les demandeurs de visa de résident à long terme et permanente.

De 1984 à 2009, le test avait quatre niveaux, les niveaux du test allaient du niveau (N4) base des connaissances, au niveau (N1) avancé des connaissances. Le JLPT a été étendu à cinq niveaux en 2010, avec le passage de niveau N5 indiquant les compétences linguistiques simples et le niveau N1 indiquant les compétences linguistiques avancées.

 

☞ Caractéristique

Français : Test d’aptitude en japonais

JLPT :  Japanese Language Proficiency Test

Hiragana : にほんごのうりょくしけん

Kanji : 日本語能力試験

Abrégé  : JLPT

Site officiel  www.jlpt.jp

 

☞ Quand est-il organisé ?

Le test a lieu deux fois par an au Japon et dans certains pays (le premier dimanche de juillet et le premier dimanche de décembre), et une fois par an dans les autres pays (le premier dimanche de décembre). Renseignez-vous via le service JLPT de votre école ou bien auprès de l’ambassade japonaise.

 

 

☞ Où passer l’examen

France : Paris, Lyon, Bordeaux et Strasbourg

Suisse : Zurich

Canada : Toronto, Edmonton, Vancouver

Belgique : Louvain (A partir de Juillet 2017)

Maroc : Rabat

Japon : partout

 

 

☞ Pourquoi passer l’examen ?

Le JLPT est ouvert à tous les locuteurs non natifs japonais. Cela vous permettra de certifier officiellement votre niveau de japonais. Cet examen est reconnu par toute institution ou entreprise internationale.

Il est toujours bien de valider ses acquis si durement travaillés. Par exemple si vous voulez aller travailler au Japon, on vous demandera souvent si vous avez passé l’examen. Selon la fonction, on vous demandera les niveaux 1 ou 2. Côté étude, si vous désirez étudier au Japon en japonais, on vous demandera aussi de passer ce test au niveau 2. Les niveaux 1 & 2 sont assez difficiles, ils demandent pas mal de vocabulaires qui sont peu utilisés. Cet examen vous demandera pas mal d’étude à moins que vous ayez un intérêt pour la littérature ou philosophie japonaise…

Si vous voulez simplement apprendre le japonais pour vivre plus intensément vos passions, ces examens ne servent pas à grand-chose, peut-être à flatter votre égo.

 

 

☞ Type des questions

Le JLPT comporte cinq niveaux: N1, N2, N3, N4 et N5. Le niveau le plus facile est N5 et le niveau le plus difficile est de N1.

N4 et N5 mesurent le niveau de compréhension des notions de japonais principalement apprises en classe. N1 et N2 mesurent le niveau de compréhension du japonais utilisé dans un large éventail de scènes de la vie quotidienne réelle. N3 est un pont entre le niveau N1/N2 et N4/N5.

La compétence linguistique requise pour le JLPT est exprimée en termes d’activités langagières telles que la lecture et l’écoute. Même s’il n’est pas précisé, la connaissance du vocabulaire et de la grammaire sont également requises pour réussir l’examen.

À chaque niveau se rajoutent de nouveaux kanji à connaître dans toutes ses formes onyomi et kunyomi.

Voici un résumé des compétences linguistiques requises pour chaque niveau.

JLPT

Niveau N 5  – 120 kanji

La capacité de comprendre quelques notions de japonais.

  • Être capable de lire et de comprendre des expressions et des phrases typiques écrites en hiragana,  katakana et kanji basiques.
  • Être capable d’écouter et de comprendre des conversations sur des sujets régulièrement rencontrées dans la vie quotidienne et des situations de classe. Être capable de prendre des renseignements nécessaires auprès de courtes conversations parlées lentement.

 

Niveau N 4  – 300 kanji

La capacité de comprendre le japonais de base.

  • Être capable de lire et de comprendre des passages sur des sujets familiers, des sujets quotidiens écrits dans le vocabulaire de base.
  • Être capable d’écouter et de comprendre des conversations rencontrées dans la vie quotidienne et pouvoir saisir généralement leur contenu, à condition qu’ils soient parlés lentement.

 

Niveau N 3  – 660 kanji

La capacité de comprendre le japonais utilisé dans des situations quotidiennes dans une certaine mesure.

  • Être capable de lire et comprendre les documents écrits avec des contenus spécifiques sur des sujets de tous les jours.
  • Être également en mesure de saisir des informations sommaires comme les gros titres des journaux.
  • En outre, être aussi capable de lire les écrits peu difficiles rencontrés dans des situations quotidiennes et comprendre les points essentiels du contenu si certaines phrases alternatives sont disponibles pour faciliter sa compréhension.
  • Être capable d’écouter et de comprendre des conversations dans des situations quotidiennes cohérentes, parlées à la vitesse proche de la nature et est généralement en mesure de suivre leur contenu ainsi que saisir les relations entre les personnes impliquées.

 

Niveau N 2  – 1140 kanji

La capacité de comprendre le japonais utilisé dans des situations quotidiennes et dans une variété de circonstances dans une certaine mesure.

  • Être capable de lire des documents écrits clairement sur une variété de sujets, tels que les articles et les commentaires dans les journaux et magazines, ainsi que de simples critiques et de comprendre leur contenu.
  • Être également capable de lire des documents écrits sur des sujets généraux et de suivre leurs récits ainsi que de comprendre les intentions des auteurs.
  • Être capable de comprendre des documents présentés oralement comme les conversations cohérentes et des reportages, prononcés à une vitesse presque naturelle dans des situations de tous les jours, ainsi que dans une variété de contextes. Être capable de suivre leurs idées et de comprendre leur contenu. Être également en mesure de comprendre les relations entre les personnes impliquées et les points essentiels des documents présentés.

 

Niveau N 1  – 2141 kanji

La capacité de comprendre le japonais utilisé dans une variété de circonstances.

Lire

  • Être capable de lire les écrits de complexité logique et/ou écrits abstraits sur une variété de sujets, tels que des éditoriaux et des critiques et de comprendre leur structure que leur contenu.
  • Être également capable de lire des documents écrits avec des contenus profonds sur divers sujets et suivre leurs récits, ainsi que de comprendre les intentions des auteurs de manière globale.

Écouter

  • Être capable de comprendre des documents présentés oralement comme les conversations cohérentes, des reportages et des conférences, prononcées à vitesse normale dans une grande variété de paramètres et être capable de suivre leurs idées et de comprendre leur contenu en détail. Être également en mesure de comprendre les détails des documents présentés comme les relations entre les personnes concernées, les structures logiques et les points essentiels.

 

 

☞ Prix

Le prix varie selon le niveau, il peut varier aussi selon le pays où vous vous trouvez.

Comptez environ 65 euros pour les niveaux 4 & 5.

Comptez environ 75 euros pour les niveaux 1, 2 & 3.

 

☞ Mot de la fin

La majorité des entreprises japonaises demandent de passer cet examen afin de prouver votre connaissance du japonais. Si vous voulez étudier en japonais au Japon, cet examen est aussi demandé. Bref, avoir cet examen dans la poche vous apportera le tremplin afin réaliser vos ambitions au Japon ou il pourra attester tout simplement votre connaissance afin de pouvoir situer votre niveau de connaissance en langue japonaise.


 

〜〜〜〜〜〜〜〜〜

 

 

N’hésitez pas à laisser votre avis ci-dessous. ^^

Universjap

 

PARTAGER
Fasciné par les langues asiatiques, je partage avec vous ma passion à travers divers contenus pouvant, je l'espère, vous aider dans votre propre apprentissage.

6 COMMENTAIRES

  1. Un examen sous forme d’un QCM. Rien ne dit que le réussir fait qu’on peut vraiment parler couramment la langue (pas d’oral dedans ) mais ça ne veut pas forcément qu’il est simple à avoir.

    • C’est totalement vrai, il faut avoir une bonne connaissance du vocabulaire et connaître beaucoup de subtilité de la langue pour passer les niveaux les plus durs. Cela demande une longue étude et beaucoup de pratique.

  2. Coucou Cédric, ça fait longtemps.
    C’est pour te dire qu’il faudra éditer ton article et rajouter Strasbourg comme centre d’examen pour passer le JLPT, c’est tout récent.

    • Salut, oui, ça fait longtemps ! J’espère que tu vas bien ! ^^
      Effectivement, Strasbourg à été élu par la fondation du Japon.
      J’ai aussi mis à jour pour nos amis Suisses.
      Merci

LAISSER UN COMMENTAIRE